Communiqué de presse

Vaccination contre le Covid-19: pour l’inscription des bénévoles au rang des groupes prioritaires

La Croix-Rouge suisse s’engage pour que les personnes les plus vulnérables, en Suisse comme à l’étranger, aient la possibilité de se faire vacciner contre le Covid-19. Elle estime par ailleurs que les proches aidants et les bénévoles intervenant auprès de populations à risque doivent, à l’instar du personnel médical et des groupes à risque, bénéficier d’un accès prioritaire au vaccin.

En Suisse comme partout ailleurs, les vaccins font l’objet d’une forte demande, qui excède une offre pour l’heure limitée. La Croix-Rouge s’engage à l’échelle planétaire pour une distribution équitable des doses. Les pays pauvres doivent eux aussi avoir la possibilité de protéger au plus vite leurs populations à risque. C’est d’ailleurs ce que prévoit l’initiative COVAX, à laquelle la Suisse participe. Au-delà de la solidarité entre riches et pauvres, la distribution équitable des vaccins est une question de bon sens épidémiologique. En effet, la pandémie ne saurait être vaincue au seul niveau national: son contrôle passe par un effort de dimension planétaire qui inclut également la levée temporaire de la protection des brevets.

Bénévoles en contact avec des groupes à risque

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et l’OMS recommandent à chaque pays de réserver au moins 2% des doses aux intervenants de première ligne, une préconisation à laquelle adhère la Croix-Rouge suisse (CRS) en tant que membre de la FICR. En Suisse, cette exigence est partiellement inscrite dans la stratégie de vaccination contre le Covid-19 de la Confédération, qui prévoit un accès prioritaire non seulement pour les groupes à risque et les professionnels de la santé, mais aussi pour les proches aidants. Or la CRS demande que les bénévoles en contact direct avec des publics vulnérables figurent également au rang des groupes prioritaires. Seraient notamment concernés les conducteurs du service des transports Croix-Rouge, de même que les bénévoles intervenant auprès de personnes âgées dans le cadre du service de visite et d’accompagnement – des prestations plus essentielles que jamais.

Informations multilingues

La CRS œuvre par ailleurs à ce que les personnes rencontrant des difficultés d’accès aux soins de santé ne soient pas prétéritées en matière de vaccination. Ainsi, les migrants doivent être informés des avantages et des risques de la vaccination au même titre que le reste de la population et bénéficier d’un accès comparable aux doses. A cet égard, les canaux de communication migesplus et migesmedia de la CRS ont fait leurs preuves dans la diffusion d’informations multilingues. La CRS défend en outre des solutions permettant aux personnes dépendantes de se faire vacciner le plus près possible de chez elles et offrant aux sans-papiers sans assurance-maladie une égalité d’accès à la vaccination.

Lutte contre la désinformation

Dans le cadre de ses activités de coopération internationale, la CRS aide ses Sociétés sœurs partenaires à assumer pleinement leur rôle en faveur des plus vulnérables, y compris pour la vaccination contre le Covid-19. Il s’agit en l’occurrence de mener un travail de sensibilisation pour combattre les fausses informations largement répandues et de relayer les campagnes de vaccination des autorités pour que les publics les plus défavorisés y aient aussi accès.

Les offres dans votre région

Sélectionnez votre canton pour découvrir toutes les possibilités qu’offre la CRS.

Newsletter