Service ambulatoire pour victimes de la torture et de la guerre

Les personnes ayant trouvé refuge en Suisse après avoir fui une région en guerre et/ou ayant subi des tortures présentent souvent de graves séquelles. Le Service ambulatoire CRS pour victimes de la torture et de la guerre propose une aide à ces personnes traumatisées.

Qui a besoin d’une thérapie?

Vous avez, vous ou vos proches, fui votre pays d’origine? Les choses que vous avez vécues durant la guerre ou la fuite vous empêchent de dormir ou de bien vous concentrer? C’est peut-être le signe que vous avez besoin du soutien d’un spécialiste. Nous vous aiderons à faire face à vos problèmes.

Nous nous occupons d’adultes, d’adolescents et d’enfants traumatisés par la torture, la guerre ou l’exil lorsque ce qu’ils ont vécu entraîne des troubles au quotidien tels que:

  • dépressions

  • troubles de la concentration et du sommeil

  • crises d’angoisse et de panique

  • douleurs physiques

  • ...

Prenez contact avec un médecin/votre médecin traitant. Il ou elle vous adressera au Service ambulatoire CRS.

Comment trouver un médecin:

Prenez contact avec l’infirmier ou infirmière responsable ou le médecin du centre.

Veuillez vous adresser au centre médical qui vous a été attribué (centre de santé ou de soins).

On vous a attribué un médecin traitant spécifique. Veuillez vous adresser à lui.

Rendez-vous sur le site Internet de la FMH et saisissez votre canton dans le champ correspondant. Vous voyez alors apparaître les médecins qui exercent dans votre canton. Prenez directement contact. Le numéro de téléphone et le courriel sont indiqués pour presque tous.

Brochure d’information «Quand le passé résiste à l’oubli»

Vous en saurez plus sur les traumatismes en lisant notre brochure «Quand le passé résiste à l’oubli». Cette brochure est disponible en dix langues. Elle est téléchargeable gratuitement.

Formes de thérapie et offre

Nos spécialistes proposent des psychothérapies et, parfois, des thérapies corporelles. Ils conseillent aussi les personnes par rapport à leur situation spécifique.

Nous travaillons en outre avec des interprètes communautaires professionnels, pour que la langue ne soit pas une barrière. Les thérapies peuvent être individuelles ou en groupe.

Nous commençons par un entretien d’évaluation pour savoir si un traitement au Service ambulatoire convient et fait sens. Ensuite, nous mettons en place une thérapie ajustée aux besoins du patient.

Notre offre thérapeutique est fondée sur des approches reconnues. Nous privilégions des méthodes de psychothérapie stabilisatrices, spécifiques et axées sur les traumatismes. Au besoin, nous utilisons aussi des médicaments.

Le conseil social fait partie intégrante de la prise en charge. En fonction de l’indication, une thérapie corporelle peut également être prescrite.

Les interventions des thérapeutes et des travailleurs sociaux sont orientées sur les ressources, les processus, les objectifs et la résolution des problèmes. Tous ont achevé une formation reconnue en psychothérapie et disposent de connaissances spécifiques de la psychotraumatologie.

Les personnes concernées peuvent choisir uniquement la thérapie de groupe, ou la combiner avec une thérapie individuelle. Pour les offres de groupe, il faut d’abord s’inscrire sur une liste d’attente.

Les enfants et adolescents concernés peuvent choisir uniquement la thérapie de groupe, ou la combiner avec une thérapie individuelle. Pour l’offre de groupe, il faut d’abord s’inscrire sur une liste d’attente.

Objectifs de la thérapie

  • Les personnes concernées sont en meilleure santé.

  • Les personnes concernées vivent de manière autonome et dans la dignité.

  • Les personnes concernées acceptent la perte et le deuil et mènent une vie autonome.

  • Les personnes concernées s’intègrent professionnellement comme socialement.

Nous adresser un patient

En tant que médecin, vous pouvez nous adresser vos patients traumatisés par leur expérience de la torture et de la guerre et/ou leur vécu sur les routes de l’exil.

Etant donné que les personnes ne maîtrisant aucune des langues nationales ne peuvent guère profiter de l’offre psychothérapeutique des services de santé publique, c’est avec elles que nous travaillons en priorité. Nous faisons appel à des interprètes communautaires.

Critères d’exclusion

Les indications/diagnostics ci-dessous sont des critères d’exclusion:

  • troubles psychotiques aigus

  • addictions et dépendances manifestes

  • tendance suicidaire aiguë

  • manque de motivation thérapeutique

Inscription

Veuillez inscrire vos patient-e-s auprès d'appartenances ou du ctg Genève. Ils travaillent avec des thérapeutes francophones.

Suite de la démarche

Au terme d’une consultation d’une heure avec le patient, nous vous faisons connaître notre recommandation thérapeutique.

BON À SAVOIR

Des capacités limitées

Selon les difficultés rencontrées par le patient à la suite de son traumatisme, la thérapie n’aura pas la même durée. Souvent, nous accompagnons les personnes pendant plus d’un an. Nos capacités sont donc limitées.

Si aucune place n’est disponible pour une thérapie individuelle, nous examinons l’éventualité d’une prise en charge dans le cadre d’un groupe. Merci de signaler cette possibilité à votre patient.

Service ambulatoire pour victimes de la torture et de la guerre

Le Service ambulatoire CRS pour victimes de la torture et de la guerre est un centre de thérapie ambulatoire à Wabern, près de Berne. Il aide les personnes qui ont connu la torture et la guerre ou qui ont vécu un exil tragique. 

Les traumatismes sévères ont souvent de graves conséquences sur la santé: troubles dissociatifs ou réaction de deuil prolongée, dépressions, douleurs physiques, troubles anxieux et paniques, difficultés de concentration et de mémorisation, perturbations du sommeil ou encore isolement social. Si plusieurs de ces symptômes apparaissent, on parle d’état de stress post-traumatique (ESPT).

Au Service ambulatoire CRS, les personnes concernées bénéficient des thérapies et des traitements dont elles ont besoin. Nous prenons en charge chaque année environ 200 personnes. Notre équipe regroupe:

  • des médecins spécialistes

  • des psychologues

  • des assistantes et assistants sociaux

  • une thérapeute corporelle

Au besoin, nous associons à la thérapie des proches et des personnes de référence. Des interprètes communautaires certifiés nous soutiennent dans notre travail.

Partager cette page