Header

Méta navigation

Langue facile à lire

Navigation principale

Un groupe de jeunes plongé dans une discussion.

Thérapie de groupe pour jeunes traumatisés

Interview

Les adolescents réfugiés sont nombreux à avoir vécu des expériences traumatisantes. Réunis en petits groupes, ils découvrent des pistes à explorer pour en atténuer les séquelles. Samuel Bieri, psychothérapeute, nous explique le fonctionnement de l’offre START.

Interview: Sibylle Dickmann Perrenoud | Photo: iStock/SDI Productions

Quel est le vécu des enfants et des adolescents qui participent aux groupes START?

Certains sont arrivés en Suisse en tant que mineurs non accompagnés, d’autres ont perdu des proches durant leur fuite, ont vu mourir des gens ou ont été témoins ou victimes de violences. D’autres encore ont dû voler ou travailler illégalement pour pouvoir payer des passeurs. Compte tenu de ce qu’ils ont enduré, ces jeunes qui ont réussi à arriver jusqu’ici sont d’une force et d’une maturité remarquables. Et en même temps, dans notre société, ils comptent parmi les plus vulnérables. Bien que traumatisés, ils sont eux aussi placés temporairement en centre de transit, où, entourés d’inconnus, ils vivent parfois des situations difficiles dans les salles communes ou les couloirs.

Samuel Bieri

Portrait Samuel Bieri

Agé de 40 ans, Samuel Bieri a encadré des groupes START entre 2017 et 2021 et s’investit depuis dans la formation des responsables de groupe. Psychothérapeute, il exerce dans un cabinet à Berthoud.

Comment les groupes START aident-ils ces jeunes?

Ces jeunes ont un point commun: ils se sentent déracinés, impuissants, à la merci du monde. Nous les aidons à prendre conscience de leur stress, à le comprendre et à le combattre. Nous essayons d’abord de les stabiliser et de les encourager à trouver par eux-mêmes ce qui les aide. Ils doivent découvrir ce qui fonctionne pour eux. Cela peut être prendre une douche froide ou parler avec quelqu’un, peu importe; l’important, c’est qu’ils parviennent à se dire: «J’ai les clés en main, je peux le faire.» L’auto-efficacité est au cœur du programme START.

Quels sont les avantages et les inconvénients de START?

Comme on dit, peine partagée diminue de moitié. Dans un groupe que j’ai encadré, deux jeunes, qui pourtant partageaient la même chambre, ne se sont rendu compte qu’ils faisaient tous les deux des cauchemars qu’à l’occasion d’une séance. Ils ont découvert que c’est une réaction normale et qu’ils n’étaient pas fous. Cela étant, il peut également être plus difficile de se livrer dans un groupe: parler de problèmes psychiques avec des inconnus ne va pas de soi dans toutes les cultures.

EN BREF

Offre de groupe START

START, acronyme de Stress-Traumasymptoms-Arousal-Regulation-Treatment (traitement des symptômes post-traumatiques par des stratégies de réduction du stress), est une offre de la Croix-Rouge suisse (CRS) disponible dans certains cantons.
La CRS a pour objectif stratégique de renforcer la santé psychique des plus vulnérables et de soutenir leurs proches.

Comment se déroule une séance?

Un groupe compte entre six et neuf participants, si possible du même âge. Nous commençons toujours par nous échauffer en faisant des jeux. Parfois, nous faisons appel à des interprètes. Certains termes ne sont pas faciles à expliquer. Pour faire comprendre le terme «pleine conscience», par exemple, j’utilise l’image de la boule à neige. Sous le coup du stress et des émotions fortes, les flocons tourbillonnent, ça donne le tournis, c’est la pagaille. A l’inverse, si l’on maintient la boule immobile, les flocons retombent, le calme revient.

L’important, c’est que les jeunes parviennent à se dire: ‹J’ai les clés en main, je peux le faire.› C’est le cœur du programme START.

Samuel Bieri, psychothérapeute

START en chiffres

0de troubles post-traumatiques

Au moins 45 pourcent des personnes réfugiées souffrent de troubles post-traumatiques.

0nouveaux responsables de groupe

Soixante personnes ont été formées pour devenir responsables de groupe en 2023.

10.01.2024

Brochure sur l'offre START

L’essentiel en bref (en allemand)

Le téléchargement est généré...

Partager cette page