Dialogue politique et engagement avec les autorités

Table de matières

object-commentsContact

Fidèle à son mandat, la CRS mène un dialogue actif avec les autorités et le monde politique. Au Parlement, l’intergroupe Croix-Rouge compte 80 membres de tous les partis politiques.

Un dialogue de confiance

La Croix-Rouge est un interlocuteur actif et engagé que le monde politique et les autorités apprécient pour son expertise humanitaire et son expérience de terrain. 

Le CRS a un mandat social important: plus d’humanité. Nous soutenons la capacité à s’aider soi-même et à aider les autres, à promouvoir la santé et à protéger la dignité humaine – en Suisse et à l’étranger.

Markus Mader, directeur de la CRS

Le dialogue politique de la CRS est défini par des critères précis: en vertu des Principes de neutralité et d’indépendance, la CRS ne s’implique pas, par exemple, dans des votations populaires. Ce dialogue est porté par le Principe d’humanité, qui exige de la Croix-Rouge qu’elle «prête sa voix à la cause des personnes démunies».

Service ambulatoire: visite de la Conseillère fédérale Karine Keller-Sutter

Rôle d’auxiliaire des pouvoirs publics

Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge, comme la CRS, jouissent d’un statut juridique à part parmi les organisations humanitaires: elles travaillent en partenariat avec les autorités étatiques.

L’intergroupe parlementaire

Aux Chambres fédérales, l’intergroupe parlementaire Croix-Rouge, avec quelque 80 membres de tous les partis politiques, reflète la diversité culturelle, linguistique et politique de la Suisse.
Plateforme d’échanges et de discussions, l’intergroupe parlementaire s’intéresse aux thèmes d’expertise de la CRS en Suisse et à l’étranger. Il se penche notamment sur l’accès aux soins, le soutien aux familles et aux aînés, la coopération au développement, l’aide humanitaire, la transfusion sanguine ou encore le sauvetage et l’aide en cas de catastrophes. Le bulletin «Points de vue» tient les membres de l’intergroupe informés sur les préoccupations de la CRS et les opérations humanitaires en cours, et ce avant chaque session.

Depuis 2020, la coprésidence de l’intergroupe est assurée par les conseillères aux Etats Marina Carobbio et Johanna Gapany, le conseiller aux Etats Stefan Engler et la conseillère nationale Flavia Wasserfallen.

Le Parlement donne son sang (vidéo)

Une action de l’intergroupe parlementaire Croix-Rouge et de Transfusion CRS Suisse lors de la Journée mondiale du don du sang sur la Bundesplatz (juin 2021)

Expertise

La CRS est spécialisée dans les prestations liées à la santé. Son Service des transports permet à des personnes âgées ou malades de se rendre à leurs rendez-vous médicaux. Diverses formations telles que celles d’auxiliaires de santé, d’accompagnement aux soins palliatifs ou de soutien aux proches aidants sont proposées. L’enregistrement des titres professionnels des professions de la santé incombe à la CRS sur mandat de la Confédération.

La CRS propose de nombreuses prestations destinées au soutien des personnes en âge avancé, notamment l’alarme Croix-Rouge, le service de transports CRS ou encore le service de visite et d’accompagnement.

La CRS est la plus grande organisation de bénévoles de Suisse. Elle possède un centre de compétences chargé d’approfondir la thématique du bénévolat. Le centre de compétence de la CRS s’occupe notamment des nouvelles formes de digitalisation et soutient le développement de nouvelles plateformes et d’applications. Il s’engage en faveur des mesures de soutien du bénévolat par les autorités. (Manifeste en faveur de la promotion nationale de l’engagement bénévole)

La CRS est active au sein du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le plus grand réseau humanitaire au monde. La CRS s’engage pour l’accès à l’eau potable, pour la promotion des mesures d’hygiène et pour l’assainissement. Elle lutte contre les maladies transmissibles et les épidémies. La CRS s’implique pour l’assistance aux réfugiés dans les pays d’origine ou de transit. Elle s’engage pour la santé ophtalmologique et pour la santé de la mère et de l’enfant. Elle œuvre à la prévention des catastrophes et à la reconstruction. La CRS intervient en cas de crise ou de catastrophe.

Depuis 1951, la CRS est mandatée par la Confédération pour assurer l’approvisionnement en produits sanguins de tout le pays.

Les Conventions de Genève stipulent que la Croix-Rouge doit assurer la promotion du droit international humanitaire. La CRS s’engage ainsi pour la réglementation des moyens et méthodes de guerre (armes nucléaires, armes autonomes, exportations de matériel de guerre). Elle se positionne aussi en faveur du bien-être et de la dignité de ses groupes cibles.

La CRS propose de nombreuses prestations en faveur des personnes issues de la migration. Celles-ci ont ainsi accès à une formation d’auxiliaire de santé et à divers projets d’insertion professionnelle et d’intégration. Le Service ambulatoire CRS pour victimes de la torture et de la guerre propose une offre de thérapies aux réfugiés traumatisés. La CRS dispense en outre des conseils sur les visas humanitaires.

La CRS s’engage pour les plus vulnérables, en particulier celles et ceux touchés par la pauvreté. Elle propose par exemple des aides financières individuelles, une assistance médicale pour les sans-papiers et des magasins de seconde main.

Les quatre organisations de sauvetage de la CRS enseignent et dispensent les premiers secours en milieu terrestre et aquatique: la Société suisse pour chiens de recherche et de sauvetage (REDOG), la Société Suisse de Sauvetage (SSS), la Société Suisse des Troupes Sanitaires (SSTS) et l’Alliance suisse des samaritains (ASS).

La CRS propose de nombreuses offres de soutien pour les familles et les individus. Elle est notamment active dans des formations et des offres de garde d’enfants à domicile, d’aide financière individuelle, d’aide aux devoirs, d’ateliers de gestion des conflits ou encore de prévention de la violence à l’école. De plus, le Service de recherche de la CRS s’appuie sur un réseau mondial pour retrouver des proches disparus en Suisse ou à l’étranger.

Partager cette page