Barbara Schmid-Federer est la nouvelle présidente de la Croix-Rouge suisse

Communiqué aux médias • 25.06.2022

Les délégués de l’Assemblée de la Croix-Rouge ont désigné à l’unanimité Barbara Schmid-Federer à la tête de la Croix-Rouge suisse (CRS). Au terme de la mandature ordinaire (2019-2023), la nouvelle présidente pourra être reconduite pour quatre années, soit jusqu’en 2027.

Jusqu’alors vice-présidente de la CRS, l’ancienne conseillère nationale Barbara Schmid-Federer s’engage depuis près de 20 ans au service d’organisations d’utilité publique. En sa qualité d’ancienne présidente de la Croix-Rouge zurichoise, elle jouit d’un fort ancrage au sein de la CRS. Forte d’un solide réseau social, politique et économique, elle peut compter sur un important soutien parmi les organisations de la CRS de l’ensemble des régions linguistiques et connaît parfaitement la structure stratifiée de la Croix-Rouge suisse. Ainsi, la nouvelle présidente non seulement offre un gage de stabilité et de continuité au sein de la plus ancienne et de la plus grande organisation humanitaire de Suisse, mais elle bénéficie également d’une assise solide pour engager la CRS sur la voie de l’avenir.

Une nouvelle présidence sous le signe de l’humanité

Henry Dunant, le fondateur de la Croix-Rouge, est l’une des principales sources d’inspiration et de motivation de Barbara Schmid-Federer, qui entend inscrire son action à la CRS dans le sillage de l’engagement très concret de l’humaniste genevois. Le discours de la nouvelle présidente devant lesdélégués de l’Assemblée de la Croix-Rouge à Morschach était d’ailleurs révélateur: «En tant que présidente de la CRS, je m’investirai avec conviction et énergie pour atténuer les souffrances liées aux crises, aux conflits, à la faim et à la pauvreté ainsi que pour gérer les conséquences du changement climatique au mieux des intérêts des plus vulnérables. Le Mouvement international dont nous faisons partie est le dépositaire de l’héritage d’Henry Dunant.»

Jusqu’aux élections générales de juin 2023 au Conseil de la Croix-Rouge – l’organe dirigeant de la CRS –, la présidence de la CRS sera occupée conjointement par Barbara Schmid-Federer, fraîchement élue, et par l’actuelle vice-présidente, Brigitta M. Gadient. Suite à des problèmes de santé, Rudolf Schwabe a démissionné de son poste de membre du Conseil de la Croix-Rouge avant le terme de sa première mandature. Investi depuis plus de 20 ans au service de la cause des plus vulnérables au sein de différentes entités de la CRS, il a été jusqu’en 2018 CEO de Transfusion CRS Suisse SA, a œuvré au sein de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et occupait depuis 2019 la fonction de président central de la Société Suisse de Sauvetage (SSS).Le Conseil de la Croix-Rouge remercie Rudolf Schwabe pour son engagement hors du commun et le nomme membre d’honneur.

Adoption du rapport 2021 de la CRS

Les délégués de l’Assemblée de la Croix-Rouge ont en outre adopté le rapport et les comptes annuels 2021 de la Croix-Rouge suisse.

En 2021, pour soulager des personnels de santé encore une fois mis à rude épreuve par la pandémie, les organisations de sauvetage et les associations cantonales de la Croix-Rouge ont proposé les services de leurs bénévoles justifiant de compétences médicales. Ceux-ci ont apporté leur soutien aux autorités ainsi qu’au personnel soignant des hôpitaux, des EMS et des centres de vaccination.

L’an passé, la CRS a également étendu ses activités à un total de 38 pays. Outre les opérations d’urgence menées en Haïti, théâtre d’un violent tremblement de terre, elle a fourni une aide essentielle à des réfugiés d’Afghanistan, du Pakistan et de Syrie bloqués aux portes de l’Europe.

En 2022, la CRS se mobilise par ailleurs résolument dans le cadre de la crise ukrainienne. Face à l’important afflux de réfugiés, elle soutient financièrement l’aide coordonnée du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Elle a en outre dépêché des spécialistes en Ukraine et dans quatre pays voisins pour assister directement sur place les victimes du conflit. La CRS milite en outre en faveur d’un accueil pragmatique et sans formalités des personnes réfugiées en Suisse.

La Croix-Rouge permet aux familles de bénéficier d'interventions rapides de garde d'enfants à domicile. Un enfant malade ou un problème de garde ? La Croix-Rouge vient en aide à ces parents qui sont à court de solutions.

Rapport annuel 2021

Lisez notre rapport annuel numérique pour en savoir plus sur notre travail et nos projets.

Partager cette page