Moldavie: des secours d’hiver bienvenus

Reportage • 16.02.2022

Les dons récoltés dans le cadre de l’action «2 x Noël» permettent de financer des secours d’hiver en Moldavie. Dans ce pays où les personnes âgées vivent souvent isolées et dans des conditions difficiles, la distribution de repas chauds et de colis alimentaires représente un soutien important.

Texte: Célia Francillon | Photos: Remo Nägeli

Le visage d’Ana Sorocean, 89 ans, s’illumine. Elle est presque aveugle, mais elle sent l’odeur du repas chaud qui arrive. Chaque jour, du lundi au vendredi, une collaboratrice de la cantine du village voisin lui amène un bocal de nourriture fraîchement cuisinée. Une soupe riche, de la viande, des féculents: le précieux récipient lui suffit pour deux repas.

Ana Sorocean vit seule, avec une pension de 45 euros par mois complétée par 20 euros d’aide sociale. Son mari est décédé il y a plus de 20 ans, et elle a perdu six enfants jeunes. Il ne lui reste qu’une petite-fille qui vit en Islande, mais dont elle est sans nouvelle. Dans sa maison dans le village de Bahrinesti, il n’y a pas d’eau courante. Il faut aller chercher l’eau au puit. Pas de chauffage central non plus. Son poêle fonctionne au bois. Heureusement, elle peut compter sur l’aide d’une dame qui lui amène l’eau, met le bois dans le feu et l’aide à manger. Ce repas, justement, c’est ce qui lui donne des forces pour affronter son triste quotidien.

Je suis heureuse de recevoir ces repas chauds. Ils sont bons et grâce à eux l’hiver est un peu moins difficile.

Ana Sorocean, 89 ans, bénéficiaire des secours d'hiver de la CRS.

Des hivers longs et froids

En Moldavie, où une personne sur trois a plus de 60 ans, nombreuses sont les femmes et les hommes qui, comme Ana Sorocean, vivent isolés et dans de rudes conditions. Les perspectives économiques et d’emploi sont maigres. La population jeune est contrainte de migrer en ville ou à l’étranger pour travailler, laissant les aînés des campagnes seuls et sans ressources. Les hivers sont longs et froids. Les maisons des régions reculées n’ont ni eau courante, ni chauffage central. Raison pour laquelle, la CRS et l’action «2xNoël» financent des secours d’hiver de quatre mois, en partenariat avec son partenaire local Casmed.

Dans 15 villages du Nord de la Moldavie, des cantines locales préparent chaque jour des repas chauds pour 570 habitants les plus démunis. Les plats sont ensuite distribués à domicile ou les personnes peuvent venir les chercher elles-mêmes. Avant la pandémie, les habitants avaient aussi l’habitude de se retrouver à la soupe populaire pour partager le repas ensemble et passer un moment convivial.

Distribution de colis alimentaires

La Croix-Rouge moldave, soutenue par la CRS, assure également la distribution de 700 colis alimentaires. A Briceni, ce sont des bénévoles jeunes et dynamiques qui apportent les paquets. Reiza Pleigin, 72 ans, fait partie des bénéficiaires. Cette ancienne cheffe de police ne pensait pas se retrouver dans cette situation. Elle a perdu son mari il y a 10 ans. Après avoir vécu plus de 45 ans à Chisinau, la capitale de la Moldavie, elle a rejoint Briceni il y a 16 ans, le village où elle a grandi. Sa petite-fille habite dans la maison d’à côté, mais sa fille vit en Italie.

Avec sa maigre pension, la grand-maman peine à joindre les deux bouts. Elle aussi souffre de problèmes de vue et aimerait se faire opérer. Elle tente d’économiser car l’assurance maladie ne couvre pas tous les frais. Par chance, elle peut encore cuisiner seule. Ce colis qui contient du riz, des pâtes, de l’huile et des conserves de viande est donc une aide bienvenue. Il lui permet de mettre un peu d’argent de côté afin de pouvoir, elle l’espère, faire soigner un jour ses yeux.

Reiza Pleigin, 72 ans, reçoit un colis rempli de denrées alimentaires.
Reiza Pleigin, 72 ans, reçoit un colis rempli de denrées alimentaires.

BON À SAVOIR

Il est possible de faire un don en ligne toute l'année

L'argent récolté dans le cadre de "2 x Noël" permet d'acheter nourriture et biens de première nécessité sur les marchés locaux en Arménie, en Bosnie-Herzégovine, en Moldavie et au Kirghizistan. Les dons sont directement utilisés pour venir en aide aux personnes touchées par la faim et la pauvreté.

Offrez un colis en ligne

Partager cette page