Santé mère-enfant

Dans le monde, trop de femmes et de bébés meurent au cours de la grossesse, pendant l’accouchement ou peu après la naissance. Plus de 5 millions d’enfants décèdent chaque année avant d’atteindre l’âge de 5 ans. Dans les pays où elle intervient, la Croix-Rouge suisse améliore la santé materno-infantile en sensibilisant la population, en pratiquant des examens médicaux réguliers et en offrant une assistance médicale pendant les accouchements.

Défis

Des mères et des bébés en danger

Dans les pays pauvres, attendre un enfant et le mettre au monde comporte des risques importants, en particulier pour les femmes qui vivent dans des régions reculées. Bien entendu, des progrès considérables ont été réalisés ces 30 dernières années. Pourtant, aujourd’hui encore, 830 femmes meurent chaque jour dans le monde à cause d’un problème lié à la grossesse ou à l’accouchement. Les nouveau-nés sont également en danger: 2,5 millions d’entre eux meurent chaque année à la naissance ou au cours des quatre semaines qui suivent.

Une couverture médicale insuffisante

Ce bilan dramatique s’explique avant tout par l’insuffisance de la couverture médicale. Dans beaucoup de régions, les centres de santé sont trop peu nombreux ou trop mal équipés. Souvent, il faut aller loin pour trouver un dispensaire. Les familles pauvres n’ont pas de quoi payer le déplacement. Il arrive aussi qu’il n’y ait aucun moyen de transport. Beaucoup de femmes accouchent donc à la maison, sans l’aide d’une sage-femme qualifiée. En cas de complications, elles sont complètement livrées à elles-mêmes. Le risque de décès est alors multiplié par deux.

Dans un pays en développement, le plus dangereux dans la vie d’une jeune fille ou d’une femme est de porter un enfant et de le mettre au monde.

OMS

Il faut aussi protéger les enfants

Les jeunes enfants sont, comme les bébés, exposés à des risques de santé. Jusqu’à l’âge de 5 ans, leur système immunitaire est encore fragile. Comme l’hygiène est moins bonne dans les régions pauvres, les enfants y sont souvent malades. A cela s’ajoute une alimentation déséquilibrée, qui les affaiblit encore. Ils se développent plus lentement et sont plus sensibles aux maladies. Lorsqu’il n’y a pas de médecin ou de médicaments, une maladie courante, comme la diarrhée, peut rapidement devenir mortelle pour un tout-petit. Dans le monde, 5,3 millions d’enfants meurent chaque année avant d’atteindre l’âge de 5 ans. La plupart de ces décès pourraient être évités.

BON À SAVOIR

De grands écarts à travers le monde

  • 300 000 femmes meurent chaque année à cause d’un problème lié à la grossesse ou à l’accouchement. 99% des décès ont lieu dans des pays en développement.

  • En Afrique, un enfant sur treize décède avant l’âge de 5 ans. C’est quinze fois plus qu’en Europe.

Notre but

La Croix-Rouge suisse s’engage pour améliorer la santé des femmes et des enfants. Grâce aux projets mis en place dans quatorze pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine, nous contribuons à faire baisser la mortalité chez les mères et les enfants.

Ainsi nous aidons à la réalisation de l’objectif de développement durable «Permettre à tous de vivre en bonne santé» des Nations Unies (ODD 3).

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Objectifs de l’ONU au niveau mondial

Découvrez nos activités

Ce que nous faisons

Dans le cadre de nos projets de santé materno-infantile, nous travaillons main dans la main avec la société de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge du pays concerné. Notre partenaire forme des bénévoles sur place pour venir en aide aux plus vulnérables. Car ce sont eux qui connaissent le mieux la culture de leur pays. Les populations leur font confiance. Grâce à eux, notre action est beaucoup plus efficace!

Assurer la sécurité pendant la grossesse et l’accouchement

  • Sensibilisation: des bénévoles font des visites à domicile et organisent des séances d’information publiques. Ils expliquent l’importance des consultations prénatales aux femmes comme aux hommes.

  • Suivi prénatal: chaque femme est examinée quatre fois au moins pendant sa grossesse. Un contrôle supplémentaire a lieu durant la première semaine suivant l’accouchement.

  • Accompagnement pendant l’accouchement: les femmes vont toutes accoucher dans un centre de santé.

  • Formation: les sages-femmes et le personnel de santé suivent des cours de perfectionnement et sont équipés du matériel nécessaire.

  • Transports d’urgence: des comités villageois aident à mettre en place des services de transport pour les urgences médicales – par exemple en cas de complications lors de l’accouchement.

Promouvoir la santé des enfants

  • Suivi pédiatrique: peser et examiner les enfants tous les mois. Ces contrôles permettent d’identifier suffisamment tôt des problèmes dans le développement de l’enfant et de les prendre en charge, par exemple en cas de malnutrition.

  • Allaitement: nourrir l’enfant exclusivement au sein les six premiers mois.

  • Alimentation saine: sensibiliser les comités villageois et les soutenir dans la création de potagers communautaires. Une alimentation riche en vitamines est capitale pour les enfants.

Sensibiliser au planning familial

  • Intervalles entre les grossesses: sensibiliser les femmes et leurs partenaires à l’importance d’espacer les grossesses pour que l’organisme de la mère ait le temps de se remettre.

  • Contraception: garantir l’accès aux informations et aux moyens de contraception dans le cadre des programmes de santé.

  • Grossesses précoces: veiller à l’éducation des adolescentes et adolescents en matière de menstruations, de sexualité et de contraception. Les grossesses chez les très jeunes adolescentes comportent des risques pour la mère comme pour l’enfant.

Aperçu de nos projets

Réalisations de la Croix-Rouge suisse en 2021

0

pays

Dans 15 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine, la CRS s’engage pour améliorer la santé des mères, des bébés et des enfants en bas âge.

0

naissances en sécurité

C’est le nombre d’accouchements réalisés en toute sécurité grâce à la présence de sages-femmes.

0

traitements médicaux

Le nombre de mères et d'enfants qui ont reçu un traitement médical.

Où nous aidons

Nous intervenons dans les pays où la mortalité materno-infantile est la plus forte. Grâce aux bénévoles sur place, nous aidons même les populations vivant dans les villages reculés.
Laetitia Guarino, ambassadrice de la CRS, s’engage aussi dans cette voie.

Lors de ma visite au Laos, j’ai été témoin de ce qu’un meilleur accès aux soins de santé signifie pour la population. Je suis enchantée de pouvoir soutenir l’action humanitaire de la Croix-Rouge suisse.

Laetitia Guarino, ambassadrice de la CRS

Nos pays d’intervention

Votre soutien est important

cross-heart-pattern

Aidez-nous à répondre à l’urgence

Votre don permet d'apporter une aide à la survie après une catastrophe et de soutenir d'autres projets tels que des projets de santé mère-enfant.

Je voudrais faire un don unique arrow-down.
Faire un don

Engagement humanitaire

Engagez-vous en tant que commune, ville ou canton en faveur de nos activités relevant de la coopération au développement.

Partager cette page