Migrants forcés

Guerres, conflits, catastrophes naturelles ou détresse économique, les raisons qui poussent les migrants forcés sur les routes de l’exil sont nombreuses. La Croix-Rouge suisse s’engage dans le monde entier en faveur des migrants forcés pour qu’ils obtiennent assistance et protection. Elle vient en aide aux personnes déplacées dans leur pays d’origine, sur les routes migratoires ou dans le pays d’accueil.

Défis

Le nombre de migrants forcés dans le monde est en constante augmentation. Ces personnes empruntent des routes de plus en plus dangereuses, tant sur terre que sur mer. Au cours de leur voyage, les risques et les défis sont considérables. Beaucoup sont victimes d’abus et d’exploitation. Elles ne sont pas au courant de leurs droits ou peinent à les faire respecter. La langue est souvent une difficulté supplémentaire.

Notre but

L’objectif de la Croix-Rouge suisse est que les migrants forcés puissent accéder à ce dont ils ont le plus besoin: nourriture, eau, hygiène, abri et soins de santé.

Elle les soutient aussi dans l’aide à l’intégration, et à la participation à la vie professionnelle et sociale dans leur pays d’établissement.

Enfin, la Croix-Rouge suisse s’engage à faire connaître leurs droits aux migrants forcés et à ce qu’ils soient respectés.

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Objectifs de l’ONU au niveau mondial

Découvrez nos activités

Ce que nous faisons

La Croix-Rouge suisse s’engage dans le monde entier et de différentes façons en faveur des migrants forcés, qu’ils soient réfugiés ou déplacés internes. Elle adapte ses activités et les lieux d’intervention en fonction des besoins.

Par exemple, elle intervient sur les routes migratoires dans les Balkans. Elle soutient les réfugiés syriens dans leur propre pays ou au Liban. En Asie, elle intervient au Bangladesh en faveur des personnes qui ont fui le Myanmar. En Afrique, elle vient en aide aux personnes déplacées en Ethiopie. Et en Amérique centrale, la Croix-Rouge suisse soutient les personnes qui reviennent dans leur pays d’origine.

La Croix-Rouge suisse (CRS) s’engage provisoirement à hauteur de 10 millions de CHF dans l’assistance aux victimes de la guerre en Ukraine. Des experts ainsi que de nombreux bénévoles de la Croix-Rouge sont sur place. La Croix-Rouge ukrainienne déploie 550 collaboratrices et collaborateurs et 4000 bénévoles. Ils évacuent des civils, assurent les premiers secours et distribuent nourriture et boissons aux familles qui ont trouvé refuge dans les stations de métro et d’autres abris. Des mesures sont prises pour que les personnes en fuite bénéficient elles aussi du minimum vital.

Des spécialistes de son pool d’aide d’urgence ont été dépêchés sur le terrain pour soutenir l’aide coordonnée du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans le pays ainsi que dans les Etats voisins. Parallèlement, la CRS plaide pour une procédure d’accueil rapide et sans complications des réfugiés en Suisse.

La Croix-Rouge suisse s’engage dans les Balkans en Bosnie-Herzégovine, Serbie, Macédoine du Nord et au Monténégro.

Des équipes mobiles assurent des soins de base pour les migrants forcés. En hiver, les bénévoles et collaborateurs des sociétés de la Croix-Rouge locales apportent des repas chauds, de l’eau, des couvertures et des vêtements. Le rétablissement des liens familiaux et la recherche des personnes disparues font partie des prestations possibles. Des programmes de prévention sensibilisent aux dangers de la traite humaine. Des projets sociaux d’inclusion aident à l’intégration.

La Croix-Rouge suisse soutient les migrants forcés à l’intérieur de la Syrie. Elle répare des réservoirs d’eau potable. Elle réhabilite des systèmes d’irrigation pour leur permettre d’arroser leurs cultures. Elle les aide à obtenir un revenu de base en leur offrant des poules ou des moutons.

Au Liban, la Croix-Rouge suisse apporte une assistance aux réfugiés syriens. Elle finance la distribution de paquets de nourriture et d’aides en espèces.

Diverses activités sont implémentées par la Croix-Rouge suisse dans les camps de Cox’s Bazar au Bangladesh: des centres de santé, un système de gestion des déchets ainsi que des programmes de sensibilisation. Ils sont destinés aussi bien aux migrants forcés du Myanmar qu’à la communauté d’accueil de Cox’s Bazar.

La Croix-Rouge suisse appuie le CICR en Afghanistan. Elle aide aussi la FICR dans les pays voisins.

Dans le sud de l’Ethiopie, la Croix-Rouge suisse assure une aide en espèces aux migrants forcés à l’intérieur du pays. Des programmes de sensibilisation promeuvent la non-violence.

Au Salvador et au Honduras, certaines personnes sont forcées de retourner dans leur pays. La Croix-Rouge suisse leur apporte une aide en matière de santé ainsi que d’accès à l’eau. Des activités renforçant la résilience des communautés sont organisées.

Où nous aidons

La Croix-Rouge suisse vient en aide aux migrants forcés dans le monde entier.

Nos pays d’intervention

Votre soutien est important

cross-heart-pattern

Aidez-nous à répondre à l’urgence

Votre don permet d'apporter une aide à la survie après une catastrophe et de soutenir d'autres projets comme les premiers secours aux migrants forcés.

Je voudrais faire un don unique arrow-down.
Faire un don

Partager cette page