Les emblèmes du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Table de matières

object-commentsContact

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est reconnaissable à ses emblèmes: la croix rouge, le croissant rouge et le cristal rouge. Ces symboles ont une fonction importante. Lors de guerres ou de conflits armés, ils protègent le personnel sanitaire civil et militaire, les hôpitaux, les ambulances, le personnel humanitaire et le matériel. Imiter ces emblèmes ou les utiliser sans autorisation est considéré comme un abus.

Création des emblèmes

La 1re Convention de Genève a été signée en 1864. L’emblème du Mouvement international de la Croix-Rouge a vu le jour en même temps: une croix rouge sur fond blanc. Il a une fonction protectrice – pour les hôpitaux, les ambulances, le matériel médical, les biens de premier secours, le personnel sanitaire et le personnel humanitaire. L’emblème de la Croix-Rouge a été obtenu par inversion des couleurs du drapeau suisse. Aujourd’hui, la croix rouge est l’un des symboles les plus célèbres et les plus dignes de confiance au monde.

De nos jours, le croissant rouge et le cristal rouge sont aussi utilisés comme symboles de protection. Ces trois emblèmes du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont reconnus officiellement. Ils symbolisent l’aide, la protection et le respect. Le droit international humanitaire accorde une grande importance à leur utilisation correcte.

Protection lors de conflits armés

Les emblèmes donnent un visage aux organisations de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Lors de conflits armés, ils permettent d’identifier immédiatement les civils et les structures protégés. Les Conventions de Genève leur attribuent deux fonctions différentes:

  • Signe de protection: lors de conflits armés, l’emblème protège le personnel sanitaire civil et militaire, les structures médicales, le matériel et les véhicules. Aussi grand que possible, il est placé de sorte qu’on le voie de loin afin de prévenir les attaques.

  • Signe distinctif: en temps de paix, l’emblème montre que des personnes, des bâtiments, des véhicules ou d’autres équipements appartiennent au Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Le logo de la Croix-Rouge suisse et celui de toutes les Sociétés nationales en sont un exemple.

Interdiction d’utiliser l’emblème de façon abusive

La croix rouge, le croissant rouge et le cristal rouge sont protégés par le droit international. Pourquoi est-ce si important? Parce que tout abus – même en temps de paix – affaiblit leur fonction protectrice et peut nuire à l’efficacité de l’aide humanitaire. Les Conventions de Genève règlent l’utilisation des emblèmes. De plus, chaque Etat est responsable d’adopter des lois à ce sujet et d’expliquer comment utiliser correctement les emblèmes afin de prévenir les abus.

Il existe deux formes d’abus:

  • Usage illicite: utilisation d’un signe dont la forme et la couleur ressemblent à celles de l’emblème et qui pourrait créer la confusion (par exemple un symbole inséré au logo d’une entreprise ou imprimé sur un produit).

  • Usage perfide: utilisation de l’emblème lors de conflits pour protéger des combattants ou du matériel de guerre. Lors de conflits armés, ce type d’abus est considéré comme un crime de guerre.

Conséquences en cas d’abus

En Suisse, la «Loi fédérale concernant la protection de l’emblème et du nom de la Croix-Rouge» réglemente la protection de l’emblème. Nous réagissons lorsque notre emblème est utilisé de façon abusive. Nous contactons les personnes, les entreprises ou les institutions responsables, clarifions la situation et leur ordonnons de mettre fin à l’abus – par exemple en retirant un article de la vente ou en modifiant un logo. Si les entreprises concernées refusent de s’exécuter, nous lançons une procédure juridique.

Partager cette page