Sécheresse en Ethiopie: la Croix-Rouge suisse fournit une aide humanitaire

News • 12.07.2022

La sécheresse s’aggrave dans le sud de l’Ethiopie. La Croix-Rouge suisse (CRS) apporte une aide d’urgence à quelque 6000 habitants de la région de Moyale. Ces personnes reçoivent sans formalités un soutien en espèces qui leur permet de subvenir à leurs besoins essentiels pendant six mois. Aux côtés de la Croix-Rouge éthiopienne, la CRS mène en outre d’autres activités telles que l’élimination de cadavres d’animaux.

Crise alimentaire en Afrique: une situation alarmante

En Afrique, la crise alimentaire touche plus de 800 millions de personnes, dont près de 60 millions d’enfants qui ne mangent pas à leur faim. Sur l’ensemble du continent, 45% des cas de mortalité infantile sont imputables au manque de nourriture.

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge tire la sonnette d’alarme. Elle appelle ses partenaires à soutenir d’urgence des mesures d’aide à destination de l’Ethiopie, du Kenya, de la Somalie, du Nigéria, du Niger, de l’Angola, du Burkina Faso, du Mali et de Madagascar.

Deux femmes se font face devant une maison en torchis. Celle de gauche porte un bébé dans une écharpe colorée, tandis que celle de droite, vêtue d’une robe et d’un foulard bleus, mesure le tour de bras de l’enfant avec un mètre.
La situation est très préoccupante, car rien ne laisse présager la fin de cette crise alimentaire.

Amélie Courcaud, déléguée de la CRS en Ethiopie

Depuis deux ans, de vastes portions du territoire éthiopien connaissent des épisodes de sécheresse encore plus sévères que par le passé. Avec un impact significatif: zones de pâturage et ressources hydriques se font de plus en plus rares. Dans ces conditions, le nombre d’animaux qui décèdent faute de fourrage et d’eau augmente de jour en jour.

Ce chiffre à lui seul constitue un indicateur important et particulièrement alarmant: début mars, quelque 250 000 animaux avaient déjà péri, ce qui menace sérieusement la sécurité alimentaire de près de 6,8 millions de personnes. Les besoins humanitaires sur place sont immenses.

Les cadavres et carcasses d’une dizaine d’animaux (des vaches?) gisent sur une terre ocre.
La sécheresse a déjà tué plus de 250 000 animaux.

Aide d’urgence de la CRS pour six mois

L’opération d’aide d’urgence est menée en collaboration avec une antenne de la Croix-Rouge éthiopienne avec laquelle la CRS coopère depuis de nombreuses années. Ainsi, les mesures peuvent être rapidement mises en œuvre sur place.

Dans un premier temps, il s’agit d’identifier les mille foyers les plus vulnérables parmi les victimes de la sécheresse. Sont qualifiés de vulnérables les ménages qui comptent en leur sein des enfants en bas âge, des personnes handicapées ou des femmes enceintes ou allaitantes. Les familles à la charge d’une mère seule et celles privées de leurs moyens de subsistance (notamment du bétail) sont également prises en considération.

Ces foyers pour lesquels la sécheresse représente une menace majeure recevront une aide en espèces. Ils pourront ainsi acheter ce dont ils ont le plus besoin, par exemple de l’eau, des vivres ou des articles d’hygiène.

Des personnes sont assises en cercle à l’extérieur, à l’ombre d’un bâtiment; certaines sur des chaises en plastique colorées, d’autres par terre sur le sol sablonneux. Trois hommes portent un gilet rouge. L’un d’eux prend des notes sur un carnet blanc.
Quels sont les besoins? A Moyale, une équipe de la Croix-Rouge éthiopienne échange avec des habitants touchés par la sécheresse.

Pour prévenir tout sentiment de jalousie au sein des communautés, les comités chargés d’identifier les ménages les plus vulnérables comptent parmi leurs membres des habitants des villages concernés.

Qui est considéré comme vulnérable?

D’autres mesures sont prises pour renforcer la santé des plus vulnérables. Des bénévoles de la Croix-Rouge éthiopienne organisent dans leurs communes respectives des séances d’information relatives à l’hygiène. Ils mènent en outre des actions collectives d’élimination des cadavres d’animaux, de façon à éviter que des agents pathogènes n’infectent l’eau. Enfin, ils distribuent des récipients permettant un traitement et un stockage sécurisés de l’eau de boisson.

Déployée sur six mois, l’aide d’urgence de la CRS bénéficie du soutien financier de la Confédération et de la Croix-Rouge danoise.

Des perspectives sombres en raison du dérèglement climatique

En Ethiopie, le changement climatique se traduit non seulement par des épisodes de sécheresse, mais aussi par des pluies diluviennes et des inondations. Ces catastrophes, qui s’abattent sur les habitants d’un pays déjà durement éprouvé, sont appelées à s’intensifier en raison du réchauffement planétaire. Elles provoquent notamment des pertes de récoltes et de bétail, des conflits pour l’accès aux ressources, ou encore des famines. Dans ce pays en proie à plusieurs crises concomitantes, l’impact du dérèglement climatique est particulièrement fort.

Un homme se tient debout au premier plan. Sa femme, à l’arrière-plan, porte un foulard rose. Tous deux se trouvent devant une maison de terre et de bois partiellement détruite.
Ce couple est de retour sur les ruines de sa maison incendiée. Son souhait le plus cher est le retour de la paix.

BON À SAVOIR

Diverses crises viennent exacerber la détresse

Les besoins humanitaires ont drastiquement augmenté en Ethiopie, sous l’effet des facteurs suivants:
  • conflit persistant au Tigré, dans le nord du pays

  • conflits divers assortis de déplacements forcés dans presque toutes les régions

  • sécheresse, qui touche de vastes portions du territoire

  • pluies diluviennes récurrentes dans certaines régions

  • pire invasion de criquets de ces 25 dernières années

  • répercussions négatives de la pandémie de coronavirus, qui a notamment privé de nombreuses personnes de leurs revenus et de leurs moyens de subsistance

  • hausse massive des prix des denrées alimentaires due à la crise ukrainienne. En Afrique de l’Est, plus de 80% des produits à base de blé proviennent de Russie et d’Ukraine.

Ces crises entrecroisées se renforcent mutuellement, provoquant un véritable drame humanitaire.

Partager cette page