Famine en Afrique

La CRS étend son aide

Plusieurs pays d’Afrique sont au bord de ce que l’ONU considère comme la crise humanitaire la plus grave depuis la Seconde Guerre mondiale. Des millions de personnes sont menacées de famine. La Croix-Rouge suisse (CRS) soutient les populations du Soudan du Sud et d’Ethiopie en organisant des campagnes de sensibilisation à l’hygiène et en distribuant de l’eau potable et des compléments alimentaires. La CRS a débloqué pour ces mesures d’aide un total de 3,2 mio de CHF.

Ethiopie

Comme déjà l’an passé, l’Ethiopie est frappée par une sécheresse dont on ne voit pas la fin. Dans certaines parties reculées du pays où l’eau fait régulièrement défaut, notamment dans les régions de Somali et d’Oromia, la crise a atteint des proportions dramatiques. En conséquence, la Croix-Rouge suisse (CRS) a décidé d’étoffer ses programmes d’aide dans les districts de Moyale et de Shalla.

Distribution de deux millions de litres d’eau

Dans le premier, avec l’appui de la Chaîne du Bonheur, elle construit depuis 2010 des bassins de rétention, mène des campagnes de promotion de l’hygiène et soutient la Croix-Rouge locale. Il y a quelques semaines de cela, face à l’urgence, des bénévoles formés par ses soins ont commencé à distribuer de l’eau aux communautés les plus menacées. Plus de deux millions de litres d’eau ont déjà été acheminés par camions-citernes à près de 84 000 habitants de villages reculés – une question de survie. Parallèlement, la Croix-Rouge distribue des tablettes de purification de l’eau et sensibilise les populations aux grandes règles d’hygiène.

Et le déploiement de l’aide d’urgence dans le district de Moyale est appelé à se poursuivre. Ainsi, les enfants en bas âge et les femmes enceintes et allaitantes bénéficient de compléments nutritionnels. De même, du fourrage est distribué afin d’éviter que les habitants ne perdent leur principal moyen de subsistance, à savoir leur bétail.

Les enfants en bas âge, premières victimes

Un peu plus au nord, le district de Shalla souffre lui aussi cruellement de la sécheresse. Les plus petits sont particulièrement menacés. En 2016 déjà, la CRS, en collaboration avec ses Sociétés sœurs autrichienne et éthiopienne, a mené dans la région une opération d’aide d’urgence qui va maintenant être convertie en un engagement de long terme. L’objectif est d’améliorer durablement les conditions de vie de 8000 villageois à travers la construction de réservoirs d’eau et l’organisation de campagnes de sensibilisation à l’hygiène.

Soudan du sud

Depuis le début de la guerre civile en 2013, plus de trois millions de personnes ont déjà dû abandonner leurs villages. Près du tiers ont trouvé refuge dans les pays voisins. Les autres sont désormais des déplacés internes, en fuite dans leur propre pays.

Des champs à l’abandon, des prix à la hausse

Conséquence de cet exode, plus personne ou presque n’est là pour s’occuper des champs, de sorte que la production agricole s’est effondrée – une situation encore aggravée par un épisode de sécheresse. Sous l’effet conjugué de la faiblesse de l’offre et de la dévaluation de la monnaie, les prix des produits alimentaires sont montés en flèche sur les marchés locaux. Rares sont ceux qui peuvent encore s’acheter de quoi manger; une crise alimentaire aiguë est en train de se dessiner, au point que près de 100 000 personnes, essentiellement des enfants, sont aujourd’hui en situation de famine. Et cette évolution est d’autant plus dangereuse qu’elle touche une population déjà affaiblie par des années de privations.

Une aide globale

Avant même la naissance du Soudan du Sud en 2011, la Croix-Rouge suisse (CRS) œuvrait dans la région dans le domaine de la santé. Les combats qui ont éclaté fin 2013 l’ont amenée à déployer des activités d’aide d’urgence et à ajuster son engagement de long terme. Son soutien aux vastes opérations d’aide de la Croix-Rouge sud-soudanaise et du CICR prend des formes diverses: projets de santé, aide alimentaire en faveur des enfants, distribution de biens de premiers secours, organisation de campagnes de prévention et d’actions de collecte de sang, soutien psychosocial aux déplacés. Géographiquement, la CRS couvre ainsi l’Etat d’Imatong (ancien Equatoria oriental) et celui de Latjoor (ancien Nil supérieur).

L’aide internationale de la Croix-Rouge

La Croix-Rouge oeuvre dans la lutte contre la famine en Afrique, notamment au Soudan du Sud, en Ethiopie, au Yémen, en Somalie et en Ouganda. Les principales mesures sont les suivantes:

  • distribution de colis alimentaires,
  • approvisionnement des populations en eau potable par camions-citernes,
  • allocation d’espèces pour que les habitants puissent subvenir à leurs besoins essentiels et
  • fourniture de soins médicaux.

Plusieurs projets visent à garantir la sécurité alimentaire des populations: ainsi, en Ouganda et au Soudan, des semences résistant à la sécheresse sont distribuées aux habitants, qui sont également initiés à de nouvelles méthodes de culture.