Communiqué aux médias

Thomas Heiniger élu président de la Croix-Rouge suisse

Du nouveau à la tête de la Croix-Rouge suisse: les délégués de l’Assemblée de la Croix-Rouge ont désigné Thomas Heiniger à la présidence de l’organisation. Il succède à Annemarie Huber-Hotz, en poste depuis 2011.

Un expert de la santé

Thomas Heiniger est un expert reconnu de la santé, fort d’un solide réseau en Suisse et à l’étranger. Au cours de son mandat au sein du Conseil d’Etat zurichois et en tant que directeur de la santé du canton de Zurich, il s’est notamment engagé pour un financement transparent des hôpitaux, la création d’un office de plainte pour les patients, le développement de la psychiatrie infanto-juvénile et une plus grande satisfaction de la population vis-à-vis du système de santé. Sa longue expérience va maintenant profiter aux personnes vulnérables, en Suisse comme à l’étranger. Lors de son premier discours en tant que président de la Croix-Rouge suisse, Thomas Heiniger a annoncé qu’il mettrait «tout [son] cœur et toute [son] énergie au service de la CRS, une organisation elle-même au service d’un monde plus humain, unique de par ses principes, sa longue expérience, l’étendue de son action et son inclusion au sein d’un mouvement international.»

Thomas Heiniger a été de 2007 à mai 2019 conseiller d’Etat et directeur de la santé du canton de Zurich ainsi que président de la Conférence suisse des directrices et directeurs cantonaux de la santé. A ce titre, il a siégé au sein des organes dirigeants de diverses organisations de renom. Avant son mandat de conseiller d’Etat, il était associé d’un cabinet d’avocats zurichois. Marié et père de trois enfants majeurs, Thomas Heiniger a 62 ans et habite à Adliswil (ZH).

Merci à Annemarie Huber-Hotz pour son inlassable engagement

Le nouveau président succède à Annemarie Huber-Hotz, qui a quitté ses fonctions à l’occasion de l’Assemblée de la Croix-Rouge. Durant ses quatre années à la vice-présidence, puis tout au long de ses huit années à la tête de l’organisation, Annemarie Huber-Hotz a marqué de son empreinte l’évolution de la CRS et fait avancer résolument différents dossiers stratégiques. Elle s’est notamment battue pour la reconnaissance et le renforcement du bénévolat, la promotion des auxiliaires de santé CRS ainsi que le soutien aux familles, aux personnes âgées et aux migrants. Egalement vice-présidente de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Annemarie Huber-Hotz a fait montre dans cette fonction également d’un inlassable investissement au service des plus démunis et des plus vulnérables du monde entier. Le Conseil de la Croix-Rouge la remercie pour son engagement de tous les instants.

Une vice-présidence forte

Les délégués ont par ailleurs élu à la vice-présidence Barbara Schmid-Federer (déjà membre du CCR), qui sera chargée en priorité des questions d’ordre national, et Brigitta M. Gadient (nouveau membre), dont la mission aura pour axe majeur la coopération internationale. Barbara Schmid-Federer, présidente de la Croix-Rouge suisse Canton de Zurich et membre du Conseil de la Croix-Rouge depuis 2018, a été conseillère nationale PDC jusqu’à l’an passé. Brigitta M. Gadient dirige un bureau de conseil juridique et en organisation. Elle a été conseillère nationale PBD jusqu’en 2011, siégeant notamment au sein de diverses commissions et délégations dans le domaine de la coopération internationale.

Du changement aussi parmi les membres du Conseil de la Croix-Rouge

Quatre nouveaux membres intègrent le CCR en tant que représentants des associations cantonales et des organisations de sauvetage de la Croix-Rouge : Filippo Bolla, président de la section Sottoceneri de la Croix-Rouge tessinoise; Matteo Pedrazzini, président de la Croix-Rouge genevoise; Benjamin Tissot-Daguette, vice-président de la Société suisse pour chiens de recherche et de sauvetage (REDOG) et président du groupe régional Vaud – Fribourg – Neuchâtel – Jura, et Rudolf Schwabe, président central de la Société Suisse de Sauvetage et ancien directeur de Transfusion CRS Suisse SA.

Plusieurs membres du CCR ont par ailleurs été réélus: Danielle Breitenbücher, représentante de la Croix-Rouge Jeunesse et membre du comité de la CRS Canton de Bâle-Ville; Annalise Eggimann, présidente de la CRS Canton de Berne; Ursula Forrer, représentante de l’Alliance suisse des samaritains et présidente de l’association des samaritains Canton de Saint-Gall / Principauté du Liechtenstein; Marc Geissbühler, président de la CRS Canton d’Unterwald et Dieter Widmer, entrepreneur et membre du conseil d’administration de diverses sociétés.

L’assemblée a par ailleurs pris congé de Daniel Biedermann, Ivo Cathomen, Toni Frisch, Guy Mettan et Adriano Vassalli. Un grand merci à eux pour leur engagement au sein du CCR!

Le Prix Croix-Rouge pour «Source de vie»

L’Assemblée de la Croix-Rouge a été marquée par la remise du 8e Prix Croix-Rouge, qui récompense des actions humanitaires particulièrement louables. Doté de 30 000 CHF, le prix 2019 est allé à «Source de vie» pour le centre de formation aux métiers artisanaux que l’association a mis sur pied au Bénin. Grâce à ce travail, «Source de vie» donne à des jeunes les moyens de subvenir à leurs besoins et de rester dans leur pays. Daniel Biedermann, président du jury et membre du Conseil de la Croix-Rouge, a commenté le choix effectué en ces termes: «Nous avons été particulièrement impressionnés par la forte mobilisation des bénévoles de ‘Source de vie’ et par le fait que tout cela soit le fruit de l’initiative exceptionnelle d’une seule personne.» Le jury a par ailleurs décerné un prix d’encouragement de 5000 CHF à «M.E.T.I.S», une association lausannoise d’étudiants en médecine et en soins infirmiers qui ont décidé de lutter ensemble contre les inégalités en matière d’accès à la santé et de soutenir en la matière les populations vulnérables en Suisse et dans le monde – un combat que mène aussi la CRS.

Au service de l’humanité

La Croix-Rouge suisse (CRS) œuvre dans le domaine de la prévention et s’emploie à maintenir, promouvoir et rétablir la santé. Elle soutient les personnes âgées ou fragiles vivant à domicile et leurs proches aidants, ainsi que des familles, des enfants et des jeunes. Elle contribue à protéger la santé des personnes issues de la migration et à faciliter leur intégration dans la société et leur accès au système de soins. A l’étranger, la CRS s’investit dans une trentaine de pays au titre de la prévention et de la gestion des catastrophes ainsi que de la coopération durable au développement, accordant une attention toute particulière aux questions de santé.

Sur mandat de la Confédération, Transfusion CRS Suisse SA veille, conjointement avec les Services régionaux de transfusion sanguine, à l’approvisionnement des hôpitaux en produits sanguins. Elle a pour missions principales la coordination nationale de l’approvisionnement en sang de la population ainsi que l’uniformisation des règlements, des méthodes et des instruments dans l’ensemble des Services régionaux de transfusion sanguine.

En Suisse, la CRS s’engage dans la recherche et le sauvetage ainsi que dans la gestion de catastrophes, complétant en la matière l’offre étatique par de nombreuses prestations assurées par des bénévoles. En leur qualité d’organisations de sauvetage de la Croix-Rouge, l’Alliance suisse des samaritains, la Société Suisse de Sauvetage, la Société suisse pour chiens de recherche et de sauvetage et la Société Suisse des Troupes Sanitaires donnent à des non-professionnels les moyens d’apporter une aide d’urgence rapide et appropriée et leur apprennent à maîtriser les gestes qui sauvent.

Download photo
Download portrait

Les offres dans votre région

Sélectionnez votre canton pour découvrir toutes les possibilités qu’offre la CRS.

Newsletter