Symposium migesplus

Communication adaptée aux groupes cibles: pour que le message passe

migesplus, le centre de compétences de la Croix-Rouge suisse pour l’égalité des chances en matière de santé, organise un symposium à l’intention des spécialistes de la promotion de la santé et de la prévention.

DATE/LIEU
Lundi 18 novembre 2019
9h – 14h
Welle 7 Workspace, Berne → Lien Google Maps

INSCRIPTION
S’inscrire → Lien

PROGRAMME
Lien vers le programme

Communication adaptée aux groupes cibles: pour que le message passe. Les informations que vous diffusez atteignent-elles les personnes défavorisées? Pour renforcer les compétences de ce groupe cible en matière de santé, il est impératif de lui proposer une communication adaptée et compréhensible. Au cours du symposium migesplus, vous aurez l’occasion d’obtenir des conseils concrets et des exemples de bonnes pratiques.

Nous nous réjouissons de vous rencontrer lors de notre symposium – et de vous aider à mieux faire passer votre message.

Ateliers

Vous avez la possibilité de participer à deux ateliers sur les quatre proposés. Il vous sera demandé d’indiquer vos choix lors de votre inscription.

Atelier 1: Pour que le message passe – de la conception à la réalisation

Conception, réalisation et diffusion: exemples de bonnes pratiques pour des informations en matière de santé tenant compte des déterminants sociaux

Responsables de l’atelier:
Martin Wälchli, responsable du secteur Littératie en santé à la CRS et
Katharina Liewald, responsable du projet migesplus à la CRS

Objectifs de l’atelier:

  • Les participants identifient les groupes cibles particulièrement vulnérables et les éventuels obstacles à l’accès aux informations sur la santé.
  • Ils sont conscients des besoins des groupes cibles vulnérables s’agissant de la promotion des compétences en santé. 
  • Ils savent quelle est la marche à suivre pour examiner et valider des informations tenant compte des déterminants sociaux.
  • Ils connaissent des canaux spécifiques pour diffuser des informations en matière de santé et des moyens éprouvés pour atteindre les groupes cibles vulnérables.

Résumé
Est-ce que les renseignements que nous diffusons atteignent véritablement ceux qui en ont le plus besoin? Cet atelier permettra de mettre en lumière les problématiques, de sensibiliser les participants aux besoins particuliers des groupes cibles vulnérables et d’expliquer les caractéristiques propres des informations en matière de santé tenant compte des déterminants sociaux. Au moyen d’exemples parlants tirés de la pratique, le processus de la conception à la diffusion de contenus sera détaillé et des moyens d’accès éprouvés aux groupes cibles réputés «difficilement accessibles» seront présentés.
 

Atelier 2: Communiquer via les médias de la population migrante

Voies d’accès innovantes: comment diffuser des informations en matière de santé adaptées à différents publics cibles?

Responsable de l’atelier:
Bülent Kaya, responsable de projet à la CRS

Objectifs de l’atelier:

  • Les participants connaissent des moyens concrets pour communiquer des informations en matière de santé grâce à migesMedia.
  • Ils ont examiné différentes formes de collaboration avec les médias de la population migrante.

Résumé
Les organisations de santé sont souvent confrontées aux limites des canaux de diffusion habituels lorsqu’elles souhaitent atteindre la population migrante. En raison de leurs liens de proximité avec des personnes désavantagées par les difficultés linguistiques, les médias des collectivités migrantes constituent un important canal de diffusion d’informations à la population migrante. 

Atelier 3: Des informations en matière de santé aisément compréhensibles – mode d’emploi

Défis de la communication en matière de santé auprès des groupes vulnérables

Responsable de l’atelier:
Gabriela Antener, Haute école spécialisée de la Suisse du Nord-Ouest, Haute école de travail social, Institut Intégration et participation

Objectifs de l’atelier:

  • Les participants sont sensibilisés et initiés aux compétences en lecture des groupes vulnérables. 
  • Ils comprennent les règles de base et les avantages de la langue aisément compréhensible.
  • Ils connaissent des supports écrits en langue simple et accessible. 
  • Ils sont confrontés aux enjeux de la langue aisément compréhensible par l’adaptation de courts textes.

Résumé
En Suisse, près d’un million de personnes en âge de travailler ont des capacités de lecture limitées. Elles se heurtent à des barrières linguistiques qui entravent leur accès à des informations pertinentes. Fournir des informations en matière de santé dans une langue aisément compréhensible permet de remédier à cette situation et de garantir la diffusion de ces messages au groupe cible.
 

Atelier 4: Gros plan sur les organisations de santé

De quelles compétences en santé votre organisation dispose-t-elle, et quels sont les points à améliorer?

Responsable de l’atelier:
Katrin Gehring, responsable du projet «Gesundheitskompetenz Zürich», Direction de la santé publique du canton de Zurich

Objectifs de l’atelier:

  • Les participants connaissent la différence entre les compétences en matière de santé sur le plan individuel et au niveau des organisations.
  • Ils connaissent les caractéristiques d’une organisation compétente en matière de santé.
  • Ils sont en mesure d’évaluer leur propre organisation du point de vue des compétences en matière de santé.

Résumé
Les organisations de santé aident leurs usagers à s’orienter au sein du système de santé, à obtenir des informations pertinentes et compréhensibles ainsi qu’à agir en toute autonomie. Pour les groupes cibles vulnérables en particulier, il est crucial que ces organisations éliminent les obstacles afin que les renseignements puissent être disponibles là où ils sont le plus nécessaires. Dans cet atelier, les participants évalueront leur organisation sur la base de critères précis.