Aide aux proches de personnes atteintes de démence

Johnson & Johnson soutient le travail de la CRS

Dans le cadre d’un partenariat sur trois ans, les sociétés Johnson & Johnson en Suisse soutiennent le programme de la Croix-Rouge suisse (CRS) visant à décharger les proches de personnes atteintes de démence. D’ici 2018, la CRS entend offrir à l’échelle nationale 67 000 heures d’aide supplémentaires à ce public cible.

En Suisse, près de 300 000 personnes accompagnent ou soignent à domicile un proche âgé, malade (chronique) ou handicapé. Ce faisant, elles accomplissent une mission aussi éprouvante que précieuse. En effet, le maintien à domicile de personnes dépendantes ne se conçoit souvent pas sans le soutien de leur famille. 

La prise en charge d’une personne atteinte de démence représente à cet égard un défi particulier. En effet, celle-ci perd progressivement ses capacités cognitives et son autonomie, ce qui alourdit d’autant la tâche des proches. Ces derniers, qui bien souvent assument en outre des obligations familiales et professionnelles, atteignent tôt ou tard leurs limites. Epuisés, ils risquent alors de tomber eux-mêmes malades. Pour maintenir un certain équilibre entre prise en charge et repos, il importe que les proches aidants puissent régulièrement s’accorder du temps libre, en ayant la certitude que la personne dépendante sera parfaitement encadrée en leur absence. 

Du fait de l’évolution démographique, le nombre des personnes soignées à domicile et, notamment, celui des personnes atteintes de démence augmentera fortement à l’avenir. Cette perspective place notre société devant d’importants défis.

Les entreprises Johnson & Johnson en Suisse soutiennent par conséquent la CRS dans sa volonté de développer ses prestations d’aide en faveur de personnes assurant la prise en charge et les soins à domicile de proches atteints de démence. Dans le cadre de cette offre, une personne qualifiée et employée par la CRS intervient pendant quelques heures pour assurer les soins et certaines tâches ménagères. Pour des raisons de durabilité, il s’agit généralement d’une offre régulière à long terme, d’une durée minimale d’une demi-journée (4 heures), mais limitée à une ou deux interventions hebdomadaires. Des missions en soirée, de 19h à 23h, sont également possibles. La prestation peut être fournie à court terme en cas d’urgence et pour une durée de deux à trois jours lors de crises. 

D’ici 2018, la CRS entend offrir 67 000 heures d’aide supplémentaires en faveur de proches de personnes atteintes de démence. Les sociétés Johnson & Johnson en Suisse soutiendront le projet de la CRS au cours des trois prochaines années par un montant global de 300 000 CHF. Une contribution qui permettra de couvrir les coûts de 5400 heures (454 demi-journées) de prise en charge supplémentaires.