Explosions à Beyrouth

La Croix-Rouge suisse débloque 500 000 CHF pour l’aide d’urgence après les explosions à Beyrouth

Après les explosions dévastatrices de mardi à Beyrouth, la Croix-Rouge suisse (CRS), avec le soutien de la Confédération, engage 500 000 francs au titre de l’aide d’urgence. Elle répond ainsi à l’appel de la Croix-Rouge libanaise, mobilisée dès la première heure de la catastrophe.

Jeudi encore, le bilan humain s’est alourdi. Les blessés se comptent par milliers et nombre de victimes se trouvent encore sous les gravats. Près de 300 000 personnes ont perdu leur toit. Avec les fonds débloqués, qui s’élèvent pour l’heure à 500 000 francs, la CRS contribue avant tout à la fourniture d’abris transitoires et au soutien des services de transfusion sanguine, extrêmement sollicités en raison de la catastrophe. 
Immédiatement après les explosions, la Croix-Rouge libanaise a mobilisé l’ensemble de son personnel médical pour prêter assistance aux victimes. Près de 125 ambulances et 375 équipes médicales d’urgence interviennent sans relâche pour secourir la population. Des abris temporaires ont été mis en place afin d’héberger les familles sinistrées, qui y reçoivent de la nourriture et des kits d’hygiène. Pour répondre aux besoins immenses engendrés par la tragédie, la Croix-Rouge libanaise a lancé un appel à l’aide internationale.

Transfusion sanguine et ambulances

La CRS s’engage depuis de nombreuses années au Liban. Elle a notamment aidé sa Société sœur à renforcer et à étendre son système de transfusion sanguine et contribué au développement de l’aide médicale d’urgence – deux prestations qui revêtent aujourd’hui une importance cruciale. Elle s’investit en outre beaucoup auprès des réfugiés syriens et palestiniens.
La Croix-Rouge suisse poursuit la collecte de dons en faveur de l’aide d’urgence et adapte en permanence son soutien aux besoins de la Croix-Rouge libanaise.