Augusta Theler

Un engagement humanitaire en tant que sage-femme

Augusta Theler, sage-femme, s’engage régulièrement à l’étranger dans le cadre des activités de gestion de catastrophes de la CRS. Intitulé Mit dem Hebammenkoffer um die Welt, un livre consacré à cette Valaisanne engagée vient de paraître.

Augusta Theler fait la navette entre deux mondes. Dans son activité de sage-femme à l’hôpital de Thoune, elle peut compter sur une technologie moderne, des médicaments et du personnel qualifié. Au Népal et en Haïti, où elle effectue des missions humanitaires au lendemain de violents séismes, elle est en revanche très souvent livrée à elle-même. Avec des moyens simples, elle aide les équipes locales à réaliser des accouchements au milieu des décombres et de la misère. «Les naissances sont une consolation lors des périodes difficiles. Chaque nouveau-né ramène un peu d’espoir», explique-t-elle.

Sage-femme: un métier en pleine mutation

Le livre écrit par la journaliste Rebekka Haefeli sur la base d’entretiens approfondis et de recherches minutieuses raconte de manière saisissante le travail d’Augusta Theler à l’étranger. Il met également en lumière l’histoire de sa famille, dans laquelle on exerce le métier de sage-femme depuis des générations. Sa grand-mère, autrefois sage-femme dans un village du Valais, est son grand modèle. Un retour sur sa vie montre à quel point cette profession a changé en Suisse, mais aussi que nombre des défis auxquels Augusta Theler est confrontée lors de ses engagements à l’étranger sont semblables à ceux qui marquaient le quotidien professionnel de sa grand-mère il y a près de 100 ans. Les familles nombreuses, l’absence de moyens de contraception, les césariennes effectuées sans anesthésie faisaient partie de la réalité en Suisse hier encore.

Donnant, donnant

Lorsqu’elle est en mission à l’étranger, Augusta Theler doit faire avec les moyens du bord. C’est ce qui, à ses yeux, fait la qualité de cet engagement. «Ma tâche consiste à transmettre un savoir à mes collègues, à leur apprendre à faire face à des situations d’urgence et à les soutenir dans les moments difficiles, explique la Suissesse. Mais c’est donnant, donnant: j’apprends à chaque fois énormément de choses, que je peux utiliser une fois de retour en Suisse, par exemple à bien observer, à écouter attentivement les femmes, à lire les signes – des compétences que les sages-femmes disposant de peu de ressources techniques mettent en pratique de façon d’autant plus consciente.» Dans son activité à l’hôpital de Thoune, tout comme dans le cadre du conseil en allaitement et du suivi post-natal, ces compétences développées au Népal, au Cameroun et en Haïti lui sont très utiles. Ainsi, la boucle est bouclée.

Informations sur l’ouvrage (disponible uniquement en allemand):
Rebekka Haefeli: Augusta Theler – Mit dem Hebammenkoffer um die Welt
Verlag Hier und Jetzt, Baden, septembre 2017

Lecture et discussion:
avec Rebekka Haefeli et Augusta Theler: 18 septembre 2017, 19h, librairie Haupt, Falkenplatz 14, 3012 Berne