Kirghizistan

Promotion de la santé et protection contre les risques naturels

Au Kirghizistan, la CRS renforce la santé des personnes âgées, contribue à la prévention de catastrophes, œuvre à la mise sur pied de services ophtalmologiques et soutient les centres de transfusion. Elle s’attache en outre à encourager le développement organisationnel du Croissant-Rouge kirghize. Ce dernier doit en effet consolider ses structures de façon à étendre ses projets et à atteindre encore plus de personnes vulnérables.

Le Kirghizistan figure parmi les Etats les plus pauvres d’Asie centrale. Son système de santé, vétuste, ne permet pas de répondre aux besoins, et l’accès aux soins est insuffisant, en particulier pour la population rurale et âgée. Cette ancienne république soviétique est par ailleurs le théâtre de catastrophes naturelles récurrentes, notamment de séismes. La fonte annuelle des neiges et la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes provoquent bien souvent des glissements de terrain en montagne et des inondations dans les vallées. Les communautés qui vivent de l’agriculture dans des régions reculées sont tout particulièrement menacées.  

Se prémunir contre les risques naturels 

Le Croissant-Rouge kirghize bénéficie du soutien de la Croix-Rouge suisse (CRS) dans le domaine de la prévention de catastrophes à l’échelle du pays. Il forme des bénévoles et apprend aux habitants à identifier les dangers suffisamment tôt et à s’en prémunir. Les risques sont en outre cartographiés en collaboration avec les autorités locales. Cela permet notamment de mettre en évidence les zones où il faut éviter de construire ainsi que celles où des travaux de consolidation des rives ou de stabilisation des pentes peuvent contribuer à réduire les risques. Des écoles et des foyers pour enfants handicapés sont associés aux mesures de prévention, et des exercices de simulation sont régulièrement organisés.

Engagement en faveur des personnes âgées

Au Kirghizistan, les personnes âgées sont particulièrement vulnérables. Celles qui ne comptent aucun proche dans leur entourage immédiat sont livrées à elles-mêmes, dans un contexte de forte émigration de la population jeune. Avec l’appui de la CRS, le Croissant-Rouge local met sur pied un service d’aide et de soins à domicile à l’intention de ce public défavorisé, voire parfois stigmatisé. Il soutient en outre des groupes d’entraide et dispense, dans les domaines des soins aux seniors et de l’assistance psychosociale, des cours qui sont sanctionnés par un diplôme reconnu par l’Etat. Par ailleurs, des centaines de ses bénévoles spécialement formés rendent régulièrement visite aux aînés. Le Croissant-Rouge kirghize tisse des liens avec d’autres acteurs et aide le gouvernement à élaborer une stratégie nationale destinée à améliorer la prise en charge des personnes âgées. En cinq ans, les efforts de mise en réseau lui ont permis de décupler le nombre de ses bénéficiaires.

Approvisionnement en sang et ophtalmologie

Les lacunes sont considérables dans le secteur de la santé. Après avoir passé de nombreuses années à développer, sur mandat de la Confédération, l’accès aux soins dans les zones rurales, la CRS se concentre désormais sur l’amélioration de l’approvisionnement en sang et des services ophtalmologiques, en collaboration avec le Croissant-Rouge local. La promotion du don de sang volontaire est au cœur du projet de médecine transfusionnelle mené sur place.
Dans le sud du pays, où la pauvreté est à l’origine de très nombreux cas de cécité, la CRS et sa Société sœur locale soutiennent, en étroite collaboration avec le ministère de la santé et les hôpitaux, le développement des soins ophtalmologiques. L’objectif est d’améliorer l’accès aux prestations à tous les niveaux de la prise en charge. Une étude menée dans cette perspective a permis de dégager des données utiles. 

Renforcement du partenaire national 

Le soutien organisationnel aux partenaires nationaux figure parmi les tâches centrales de la CRS, qui conseille le Croissant-Rouge kirghize sur des questions où son appui est requis. Elle l’aide ainsi à harmoniser le bénévolat à travers le pays, à bâtir un réseau permettant, au-delà des dons en nature, le versement contrôlé d’espèces aux personnes démunies, ou encore à élaborer et à mettre en œuvre une stratégie de levée de fonds reposant sur une étude de marché. L’objectif de la CRS est notamment de donner à sa Société sœur les moyens de générer des rentrées financières à long terme sur le territoire kirghize et de s’affranchir davantage des bailleurs de fonds internationaux.

Geografische Lage