Assurer les soins de base

La santé pour tous

La Croix-Rouge suisse (CRS) met en œuvre des projets à long terme dans une trentaine de pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et d’Europe de l’Est. Au centre de son action figure la promotion de la santé de groupes particulièrement défavorisés, spécialement les femmes et les enfants. La CRS soutient par ailleurs des organisations locales proches de la population, en encourageant notamment leurs initiatives visant à améliorer la prévention des maladies.

Le fossé entre le Nord et le Sud, les riches et les pauvres ne cesse de se creuser. Chaque année, près de quatre millions d’habitants de l’hémisphère austral succombent à des maladies infectieuses comme la tuberculose, le paludisme ou le VIH/sida. La pauvreté et les carences alimentaires influent en outre sur l’état général de la population: dans le monde, un enfant sur quatre souffre de malnutrition chronique. Chaque année, plus de 300 000 femmes meurent des suites de la grossesse ou de l’accouchement. Améliorer la condition des mères dans les campagnes, c’est aussi agir directement en faveur du bien-être des familles et des communautés.

Dans les pays du Sud, la CRS soutient la construction et l’équipement de dispensaires et de cliniques, ainsi que l’accès à l’eau potable. La formation et le perfectionnement de personnel autochtone permettent en outre de juguler les affections endémiques. A cet effet, la CRS conjugue dans la mesure du possible médecine occidentale et médecine traditionnelle. Elle prépare par ailleurs des agents de santé et des sages-femmes à dispenser des connaissances clés (alimentation, hygiène, planning familial, suivi de la grossesse et puériculture) aux communautés locales. Elle œuvre également à la prévention et au traitement de la cécité liée à la pauvreté, de même que du sida, tant en Asie qu’en Afrique.

Eléments du système de santé communautaire

  • Education (promotion de la santé): hygiène, eau potable, latrines, alimentation (potagers, équilibre alimentaire, apports complémentaires), planning familial, protection de l’environnement
  • Prévention: soins à la mère et à l’enfant (contrôle de la grossesse et des nouveaux- nés, obstétrique, campagnes de vaccination, dépistage du cancer), lutte contre les maladies infectieuses (p. ex. paludisme, VIH/sida, tuberculose, affections diarrhéiques, choléra, Ebola), promotion d’un mode de vie sain afin de prévenir des maladies non contagieuses telles que le diabète
  • Soins curatifs: premiers secours, traitement de maladies endémiques, lutte contre les épidémies, usage responsable de médicaments essentiels, transfert aux dispensaires et accompagnement de patients gravement malades et de femmes enceintes dont l’accouchement présente des risques
  • Promotion et usage de la médecine traditionnelle et des remèdes phytothérapeutiques