Paraguay

La prévention et la sensibilisation au service de la santé

La CRS contribue à améliorer la santé dans les régions défavorisées du Paraguay. A cette fin, elle collabore avec des organisations communautaires et implique la population, les jeunes en particulier.

Le Paraguay s’étend sur un territoire près de dix fois plus grand que celui de la Suisse, pour une population de tout juste 7 millions d’habitants. L’économie y est largement portée par l’agriculture et l’élevage. Quelques gros propriétaires terriens possédant la majorité des surfaces arables, les conditions de vie des petits paysans sont difficiles, et la répartition des richesses et des revenus n’en est que plus inégale. Malgré la forte croissance annuelle de l’agriculture d’exportation, la pauvreté reste une réalité dans les régions rurales. De plus, la contamination des sols et des eaux par l’utilisation massive d’engrais chimiques et de pesticides compromet la santé des petits paysans autonomes et des communautés indigènes.

Soins, prévention et sensibilisation

Pour près des deux tiers de la population, les soins de santé sont pratiquement inaccessibles. Le taux de mortalité maternelle reste très élevé, surtout dans les régions rurales, et de nombreux enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition. Les maladies infectieuses, notamment les maladies sexuellement transmissibles, sont très répandues. Dans plusieurs départements, la Croix-Rouge suisse (CRS) soutient les Unidades de Salud de la Familia, des dispensaires étatiques qui couvrent chacun un bassin de quelque 4000 personnes. Elle contribue ainsi à améliorer la prévention, la sensibilisation et la prise en charge médicale de base dans les régions rurales. Son action bénéficie au tiers le plus pauvre de la population, qui vit souvent dans des villages reculés.

Des promoteurs de santé bénévoles

Tesãi Reka Paraguay, organisation partenaire non étatique, mène des campagnes de sensibilisation dans les villages afin que les habitants connaissent les offres existantes, y recourent, les défendent et soient ainsi en mesure de faire valoir leurs droits fondamentaux. A cet égard, les promoteurs de santé bénévoles formés par Tesãi Reka revêtent une importance toute particulière. Par des ateliers, ils informent les écoliers et les villageois sur des questions liées au droit, à l’égalité, au planning familial ainsi qu’à la santé et à l’hygiène. Ils abordent également des thèmes tabous tels que la sexualité ou la violence domestique. Par ailleurs, des jeunes sont formés afin qu’ils puissent transmettre leurs connaissances à leurs pairs. Ainsi, des sujets délicats peuvent être discutés de façon plus spontanée.

Contre la discrimination

Dans la région d’Asunción, la capitale, la CRS soutient le travail réalisé auprès des jeunes par l’organisation Fundación Vencer, spécialisée dans la thématique du VIH/sida. Ces derniers apprennent notamment lors d’ateliers scolaires à se protéger des maladies sexuellement transmissibles. En ville, de jeunes bénévoles sont formés pour sensibiliser leurs pairs. Fundación Vencer accompagne en outre des personnes porteuses du VIH et leur garantit un accès à des médicaments antirétroviraux. Enfin, elle agit auprès du grand public pour lutter contre la discrimination et l’exclusion des personnes touchées par le virus.

Préparation aux catastrophes et aide d’urgence

Les petits paysans et les familles indigènes des régions rurales qui vivent de leurs maigres récoltes sont particulièrement exposés aux catastrophes naturelles. Au Paraguay, les phénomènes météorologiques extrêmes sont en augmentation depuis quelques décennies; les sécheresses et les inondations sont toujours plus fréquentes. En collaboration avec la Croix-Rouge paraguayenne, la CRS aide la population à faire face aux risques de catastrophe, à s’y préparer et à en atténuer les conséquences. De plus, elle fournit ponctuellement une aide d’urgence.

Renforcement des partenaires

La CRS renforce ses organisations partenaires en soutenant leur développement et en formant leurs collaborateurs dans les domaines de l’administration et de la planification de projet. Elle favorise l’indépendance financière des organisations paysannes et partenaires ainsi que leur coopération avec les autorités sanitaires. Par leur participation aux processus politiques et après plusieurs années de lobbying, ces acteurs sont désormais incontournables en matière de santé. Aujourd’hui, grâce à Tesãi Reka et Fundación Vencer, le droit à la santé est ancré dans la Constitution.