Santé dans l’Himalaya

Après 26 ans, la CRS se retire du Tibet

La Croix-Rouge suisse (CRS) met un terme à son engagement au Tibet. Depuis 1988, la santé communautaire a progressé et des services ophtalmologiques ont été mis en place dans plusieurs districts de la préfecture de Shigatse.

La CRS était la seule œuvre d’entraide étrangère présente de manière ininterrompue depuis 26 ans au Tibet. Aujourd’hui, cet engagement touche à sa fin. Au cours des dernières années, deux délégués ont dirigé le bureau de Shigatse; avec le concours de douze employés tibétains, ils ont mis en place et développé un programme sanitaire qui visait en priorité à sensibiliser la population et à former des bénévoles Croix-Rouge ainsi que du personnel médical. Aussi, malgré le départ de la CRS de la région, le savoir n’est pas perdu.

Alimentation en eau et santé

Année après année, des campagnes d’information ont été menées dans une trentaine de villages sur des sujets sanitaires essentiels, tels que l’hygiène communautaire, les gestes d’hygiène, la santé mère-enfant, l’alimentation ou la prévention du VIH. En parallèle, la CRS a soutenu la construction de systèmes d’adduction d’eau; pour la seule année 2013, la desserte a été étendue à 5000 personnes supplémentaires. L’accès à l’eau potable 365 jours par an constitue un véritable défi dans cette région aride où plusieurs sommets culminent à 5500 mètres d’altitude.

Traitement des affections oculaires

Chaque année, dans le cadre du programme ophtalmologique, des centaines de malades atteints de cécité ont recouvré la vue après avoir été opérés de la cataracte. Des ophtalmologues ont été formés et se sont rendus avec leurs équipes dans des régions parfois très reculées. Grâce au travail de sensibilisation et aux examens ophtalmologiques menés dans les écoles, de nombreuses personnes souffrant de troubles visuels ont été prises en charge à temps.

La CRS se retire du Tibet de manière prématurée. Elle prévoyait en effet de poursuivre son engagement dans la région, mais la Chine n’a pas prolongé les contrats.