Malawi

Améliorer la santé et sécuriser l’approvisionnement en produits sanguins

La CRS œuvre à la promotion de la santé au Malawi: aux côtés de la Croix-Rouge locale, elle mène des campagnes de sensibilisation, construit des puits ainsi que des latrines et soutient le service national de transfusion sanguine. En outre, elle est régulièrement engagée dans des opérations d’aide d’urgence.

Le Malawi vit de l’agriculture et exporte principalement du tabac, du thé et de la canne à sucre. Cette ancienne colonie britannique est à la fois l’un des pays les plus densément peuplés d’Afrique et l’un des dix Etats les plus pauvres et les moins développés du monde. Plus des deux tiers de sa population vivent en deçà du seuil de pauvreté, avec moins de 1,90 dollar par jour.

Promotion de la santé

Beaucoup d’enfants souffrent de malnutrition chronique. Le paludisme, les affections diarrhéiques, les pneumonies et le VIH et ses maladies secondaires sont les principaux problèmes sanitaires et les premières causes de mortalité de ce pays d’Afrique australe. La Croix-Rouge suisse (CRS) mène dans les districts de Salima et de Mzimba un programme de santé engagé en 2013. En collaboration avec la Croix-Rouge du Malawi, elle conduit des campagnes d’information sur la santé mère-enfant, l’alimentation, le planning familial et le paludisme. Des bénévoles de la Croix-Rouge sensibilisent la population, essentiellement rurale, à l’hygiène et renforcent les liens qui la rattachent aux structures de santé afin d’améliorer l’accès aux soins. Par ailleurs, la CRS appuie le dispositif de cliniques mobiles mis en place par le ministère de la santé, qui dessert pas moins de 42 écoles et 345 villages.

Un accès à l’eau potable

Alors que le pays dispose de réserves hydriques importantes (lacs, rivières, nappes phréatiques), environ la moitié de la population malawite n’a pas accès à l’eau potable. Nombreux sont les puits mal entretenus ou défectueux, et les femmes et les fillettes doivent souvent parcourir de longues distances à pied pour aller chercher de l’eau. La mauvaise qualité de cette dernière, les conditions d’hygiène insuffisantes et le manque d’installations sanitaires sont à l’origine de maladies souvent fatales. La CRS s’associe à la Croix-Rouge du Malawi pour soutenir la construction et la réparation par les communes de puits, de latrines et de points d’eau dans les écoles et les villages. Des bénévoles de la Croix-Rouge expliquent en outre aux écoliers et au personnel enseignant les liens entre hygiène et santé.

Le sang, une denrée rare

Le Malawi ne dispose que d’un peu plus de 25% des produits sanguins dont il a –urgemment – besoin. La pénurie fait de nombreuses victimes parmi les parturientes et leurs nourrissons. Beaucoup d’enfants dénutris ou atteints de paludisme souffrent en outre d’anémie.

Des campagnes de don du sang sont ainsi régulièrement organisées dans le cadre du programme de la CRS, mené en collaboration avec le service de transfusion sanguine du Malawi (MBTS). Des unités mobiles composées de bénévoles de la Croix-Rouge sillonnent le pays, sensibilisent la population et recrutent des donneurs volontaires, dont le sang est testé.

Depuis 2004, le MBTS est responsable de l’approvisionnement en sang sécurisé sur l’ensemble du territoire. Soucieuse de contribuer à la professionnalisation de la médecine transfusionnelle au Malawi, la CRS l’a équipé d’appareils de laboratoire et d’un logiciel ad hoc.

Catastrophes à répétition

Certaines zones du Malawi sont frappées de façon récurrente par des épidémies, des inondations et des périodes de sécheresse. La CRS déploie des secours d’urgence pour venir en aide aux sinistrés et met en place des programmes d’allocation d’espèces.

La réalisation de ces activités requiert une organisation forte sur place. C’est pourquoi la CRS appuie le processus de changement organisationnel engagé par sa Société sœur locale.