Laos

Accès aux soins pour les plus pauvres

L’action de la CRS au Laos a pour priorités la santé materno-infantile, l’accès aux soins des plus démunis ainsi que l’amélioration de l’hygiène et de l’approvisionnement en eau dans les villages isolés de montagne.

La Croix-Rouge suisse (CRS) s’engage depuis de nombreuses années au Laos. Dès le début des années 70, elle a mis sur pied une équipe médicochirurgicale à Luang Prabang. Revenue dans le pays en 1983 à la demande du gouvernement laotien, elle s’attache depuis à améliorer la desserte médicale dans les provinces de Luang Prabang, d’Oudomxay et de Sékong.

Santé materno-infantile

L’insuffisance de l’accès aux soins est particulièrement criante dans le domaine materno-infantile. La CRS soutient à différents niveaux les efforts entrepris par le ministère laotien de la santé pour remédier à ce problème. Elle finance ainsi l’engagement de spécialistes chargés d’encadrer les sages-femmes communautaires dans leur pratique quotidienne, ce dans une optique d’amélioration continue de la qualité des soins. Par ailleurs, les collaborateurs des autorités sanitaires reçoivent une formation ciblée qui vise à leur donner les moyens de mieux assister les sages-femmes dans l’exercice de leur activité. De même, la CRS soutient les collaborateurs des autorités sanitaires provinciales dans leurs tâches de planification stratégique et dans leur rôle de coordination.

Pour pouvoir assurer une prise en charge adéquate aux mères et aux enfants, les sages-femmes formées doivent exercer dans des structures fonctionnelles. Si nécessaire, les centres de soins sont donc rénovés et reconstruits. Ils sont également équipés des appareils et des consommables indispensables.

Volunteering for better health in Laos

Eau propre et hygiène

L’accès à une eau salubre est un préalable essentiel à la santé. En collaboration avec la Croix-Rouge laotienne et la population locale, la CRS construit des systèmes d’approvisionnement en eau et des latrines. Au total, plus de 100 systèmes d’adduction et plus de 8000 latrines ont déjà vu le jour. Les villageois n’ont plus à parcourir de longs trajets pour aller puiser une eau de surcroît souillée dans la rivière: l’or bleu est désormais accessible à leur porte. De plus, des bénévoles de la Croix-Rouge sensibilisent la population aux questions d’hygiène et de prévention sanitaire.

A l’école aussi

En collaboration avec sa Société sœur laotienne, la CRS s’engage pour que les écoles secondaires des districts de Pakseng et Phonsay, dans le nord de Luang Prabang, soient elles aussi raccordées à l’eau et équipées de latrines et pour que l’hygiène soit inscrite au programme d’enseignement. A l’heure actuelle en effet, les établissements ne disposent que rarement d’un accès à l’eau ou d’installations sanitaires – il n’y a en moyenne qu’une toilette pour 200 élèves. La Croix-Rouge locale intervient en outre dans les écoles pour y faire la promotion d’une alimentation saine et équilibrée.

Développement de la Croix-Rouge laotienne

La CRS soutient les sections Croix-Rouge des provinces de Luang Prabang et d’Oudomxay dans la mise en place et le développement de leurs activités. Elle contribue ainsi à la formation de bénévoles dans les villages, à l’aide d’urgence et à l’organisation de cours de premiers secours à l’intention des élèves et de l’armée. Elle encourage en outre sa Société sœur nationale à trouver de nouvelles sources de revenus, à travers par exemple la location d’un bâtiment, l’exploitation d’une usine d’embouteillage d’eau ou la gestion d’un sauna avec salon de massage.