25 avril, Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Paludisme: la prévention avant tout

En Afrique, le nombre de décès dus au paludisme a pu être réduit de moitié en 15 ans. Les activités de prévention menées jusque dans les villages isolés y sont pour beaucoup. La Croix-Rouge suisse (CRS) intervient notamment au Togo.

Malgré les statistiques réjouissantes présentées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, le 25 avril, le nombre de victimes reste élevé. Chaque année, plus de 600 000 personnes – des enfants pour la plupart – meurent des suites de cette affection. Faute de vaccin, il est capital de mener des activités de prévention tout en assurant un diagnostic rapide et un traitement dans les meilleurs délais. Car plus la détection est précoce, plus les chances de guérison augmentent et plus le risque d’infection diminue – le paludisme étant transmis d’une personne à l’autre par la piqûre de moustiques.

La moustiquaire, mode de protection privilégié

Dans les régions reculées où la desserte médicale est précaire et les traitements adaptés difficiles à obtenir, il est particulièrement important que les habitants sachent comment se protéger. Les moustiquaires imprégnées d’insecticide constituent le rempart le plus efficace contre le paludisme.

La Croix-Rouge forme des bénévoles qui se rendent dans les villages pour informer la population des différents risques et des mesures de prévention disponibles. Dans le cadre de son programme de santé au Togo, la CRS mène des campagnes de sensibilisation au paludisme et distribue des moustiquaires. Si la maladie frappe malgré tout, les bénévoles qualifiés savent reconnaître les symptômes et aiguillent les patients vers le dispensaire le plus proche. L’opportunité de confier aux bénévoles Croix-Rouge la distribution de médicaments est actuellement à l’étude. En effet, de nombreux villages sont trop éloignés d’un dispensaire pour que les personnes affectées puissent être traitées à temps.

Un demi-million de vies sauvées

L’action de la CRS s’inscrit dans le cadre de la campagne «Roll back malaria» menée par un réseau d’organisations internationales spécialisées dans la santé. Les résultats obtenus sont impressionnants. Ces douze dernières années, la Croix-Rouge a distribué des moustiquaires à 30 millions de personnes sur la planète, sauvant ainsi selon les estimations un demi-million de vies humaines. Pourtant, il reste encore beaucoup de travail à accomplir.