10. Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Transformer le monde en éradiquant le paludisme

Le paludisme mobilise en Suisse! À l’occasion du 10e anniversaire de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, le Swiss Malaria Group et ses membres organisent une série d’événements à travers la Suisse durant la semaine précédant la commémoration du 25 avril. La Direction du développement et de la coopération DDC et la Croix-Rouge suisse invitent à un événement public le 24 avril 2018 à Berne.

24. Avril 2018

10. Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Transformer le monde en éradiquant le paludisme

À l’occasion du 10e anniversaire de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, le Swiss Malaria Group et ses membres organisent une série d’événements à travers la Suisse durant la semaine précédant la commémoration du 25 avril. La Direction du développement et de la coopération DDC et la Croix-Rouge suisse invitent à un événement public le 24 avril 2018 à Berne.

Ces événements montrent de manière étonnante en quoi la contribution de la Suisse à la lutte contre le paludisme, qui s’inscrit dans le cadre des mesures de mise en œuvre de l’Agenda 2030, a un pouvoir transformateur à l’échelle planétaire. Le but de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme en Suisse est de sensibiliser l’opinion publique à l’importance de l’engagement de la Suisse en faveur d’un monde plus sain, sans paludisme.

Le 24 avril, les membres du Swiss Malaria Group dont le siège est à Berne, la Direction du développement et de la coopération et la Croix-Rouge suisse accueilleront des invités spéciaux de la scène politique ainsi que des célébrités suisses pour des discussions sur l’impact que peut avoir la réduction de l’incidence du paludisme sur l’égalité des chances.

Les ambassadeurs de la CRS se mobilisent

Un moustique peut terrasser l’un des hommes les plus forts de Suisse. Christian Stucki, ambassadeur CRS et lutteur, connaît d’expérience la dengue, qui, comme le paludisme, est transmise par la piqûre des moustiques. La chanteuse Nubya se mobilise en tant qu’ambassadrice CRS contre cette maladie mortelle, qui a frappé des membres de sa famille. Vous en saurez plus le 24 avril à la Waisenhausplatz à Berne: la CRS et la DDC y accueilleront des personnalités politiques et d’autres célébrités en vue d’un engagement commun contre le paludisme.

Recul du paludisme: plus d’égalité des chances

De grandes inégalités perdurent en matière d’accès aux prestations sanitaires. Une diminution de l’inégalité d’accès au traitement du paludisme et à la prévention a un énorme potentiel pour un développement durable. Le paludisme emprisonne les personnes les plus défavorisées et bon nombre des pays les plus pauvres du monde dans le piège de la pauvreté. L’engagement de la CRS contre le paludisme aide à briser cela et à atténuer les inégalités mondiales et nationales. Puisqu’une population en meilleure santé peut participer plus activement à la société, moins de paludisme a des conséquences considérables pour l’élimination d’autres inégalités comme par exemple en matière de fréquentation scolaire.

Un enfant sur douze meurt avant son cinquième anniversaire principalement des suites de la diarrhée, d’une pneumonie ou du paludisme. Des affections qui pourraient être prévenues ou traitées avec des moyens simples. Les programmes de la Croix-Rouge prévoient essentiellement des mesures de prévention, d’amélioration de l’hygiène et de réduction des maladies infantiles dans les villages très éloignés des dispensaires.