Eau et hygiène

Des fontaines et des latrines pour vivre dignement

Sur la planète, 748 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, et 2,5 milliards ne disposent pas d’installations sanitaires. Toutes les 20 secondes, un enfant meurt des suites de maladies liées au manque d’eau ou à la consommation d’eau souillée. La Croix-Rouge s’engage aux quatre coins du monde pour un meilleur approvisionnement en eau potable et pour une meilleure hygiène.

Dans les régions rurales des pays pauvres, il arrive souvent que les habitants doivent aller chercher l’eau à des puits ou à des sources situés à des kilomètres – quand ils ne doivent pas tout simplement se contenter de l’eau insalubre des mares et des rivières. En outre, les puits sont parfois contaminés par des substances naturelles toxiques, comme c’est le cas au Bangladesh, où l’eau peut contenir de l’arsenic. Les toilettes font par ailleurs souvent défaut, ce qui contribue aussi à la pollution des ressources hydriques.

Cette situation est à l’origine du développement de nombreuses maladies dangereuses. La diarrhée qui, en Afrique et en Asie, compte parmi les premières causes de mortalité chez les enfants, est ainsi liée à la consommation d’eau insalubre. 

Disposer d’eau potable en quantité suffisante est également nécessaire à l’hygiène de base. L’incapacité de se laver régulièrement les mains et le visage favorise la propagation de parasites, de problèmes oculaires, de maladies cutanées et de diverses autres affections. 

Dans le cadre de ses programmes de santé, la CRS œuvre en faveur d’un accès facilité à l’eau potable et d’une meilleure hygiène. Elle aide ainsi la population népalaise à construire des puits et à poser des conduites d’eau. De même, au Cambodge, des bénévoles de la Croix-Rouge montrent aux habitants comment filtrer les eaux souillées. Au Mali et au Togo, ils informent les populations des conséquences du manque d’hygiène, tandis qu’en Haïti, des villageois profitent de leurs conseils pour se bâtir des latrines. Car eau salubre et hygiène sont deux conditions essentielles à la santé.