Togo

Prévention et renforcement du système de santé

Le Togo est l’un des pays les plus pauvres du monde. L’accès aux soins y est précaire, et le taux de mortalité materno-infantile particulièrement élevé. Dans ce contexte, la CRS mène divers projets destinés à améliorer la situation sanitaire.

Petit pays d’Afrique de l’Ouest, le Togo figure parmi les Etats les moins développés de la planète. La mortalité infanto-juvénile y est près de 20 fois plus élevée qu’en Suisse; quant au taux de mortalité maternelle, il équivaut à plus de 70 fois celui enregistré dans notre pays. Ces chiffres s’expliquent notamment par un accès aux soins insuffisant ainsi que par le manque de nourriture et d’eau potable. En collaboration avec sa Société sœur togolaise et le ministère de la santé, la Croix-Rouge suisse (CRS) s’engage dans la prévention et dans l’amélioration de la prise en charge de base immédiate. Les projets mis sur pied bénéficient aux habitants de la région Centrale et de celle des Plateaux.

Prise en charge périnatale et prévention

Des conseillers en santé et des bénévoles assurent un suivi avant, pendant et après l’accouchement. Ils encouragent les futures mères à se faire accompagner par des intervenants professionnels et informent les jeunes mamans sur des sujets tels que l’allaitement, la vaccination, l’alimentation et l’hygiène.

La Croix-Rouge forme des collaborateurs du ministère de la santé ainsi que des bénévoles en vue d’améliorer le traitement précoce du paludisme, des affections diarrhéiques et de la pneumonie. Les communautés sont en outre sensibilisées aux mesures à prendre face à ces trois maladies et au VIH – l’objectif étant de réduire le risque d’infection.

Eau et hygiène

La Croix-Rouge met à la disposition des habitants de la région Centrale des infrastructures clés en matière d’hygiène. Elle améliore l’approvisionnement en eau et construit des latrines. Les élèves des «écoles bleues» apprennent à utiliser l’eau de façon responsable, à mettre en pratique les principales règles d’hygiène et à se laver correctement les mains.

Dans le cadre des «clubs des mères», des bénévoles de la Croix-Rouge viennent présenter la méthode WATA, qui permet de produire facilement du chlore destiné à la désinfection de l’eau de boisson. La vente du chlore offre aux femmes un revenu complémentaire qu’elles redistribuent à la communauté en fonction des besoins. Par ailleurs, la CRS appuie d’autres structures locales telles que comités d’hygiène, groupes de bénévoles ou comités villageois.

Au sein des familles, ce sont généralement les mères qui veillent à la santé de tous. Cela fait d’elles des relais de choix pour diffuser les connaissances et informer la population des dangers et des moyens de protection existants.

©  Croix-Rouge suisse

Traitement des affections oculaires

Les enfants sont particulièrement sujets aux conjonctivites et aux carences en vitamine A, qui peuvent entraîner des lésions oculaires graves, voire une perte totale de la vision. Des bénévoles de la Croix-Rouge et des conseillers en santé spécialement formés à cet effet se rendent dans les villages pour sensibiliser les habitants aux causes et aux possibilités de traitement des affections oculaires. Un projet ophtalmologique est conduit depuis 2015 dans la région des Plateaux. Quatre centres de santé et un hôpital régional ont ainsi été dotés de cliniques spécialisées, dans lesquelles une simple opération permet aux personnes atteintes de cataracte de recouvrer la vue.

Amélioration de l’approvisionnement en sang

Le Togo ne compte que deux centres de transfusion, qui ne peuvent satisfaire aux besoins à l’échelle du pays. C’est pourquoi la Croix-Rouge s’attache à renforcer le système de santé et à améliorer la disponibilité ainsi que la qualité des produits sanguins. La Croix-Rouge togolaise a en outre mis sur pied le «Club 25», chargé de promouvoir le don de sang auprès de la population.

Geografische Lage