Vieillir dans la dignité

La CRS aide les personnes âgées à rester autonomes

En Europe et en Asie centrale, la CRS soutient les personnes âgées livrées à elles-mêmes. L’objectif est de les aider à vieillir activement et d’améliorer leur qualité de vie.

Dans le monde, l’espérance de vie ne cesse d’augmenter, un progrès qui s’accompagne d’importants défis, tant pour la société que pour les individus. En Europe de l’Est et en Asie centrale, l’évolution démographique conduit à des déséquilibres sociaux. Le taux de natalité est très faible, et, dans la population active, nombreux sont ceux qui, pour des raisons économiques, partent pour la ville ou pour l’étranger, laissant derrière eux les retraités. Ces derniers restent souvent seuls, livrés à eux-mêmes. Leur rente leur permet à peine de vivre dignement. Dans les régions rurales, l’accès à la santé n’est que rarement garanti, les services sociaux et sanitaires étant difficiles d’accès pour les personnes fragiles.

Dans le sud-est et l’est de l’Europe ainsi qu’en Asie centrale, la Croix-Rouge suisse (CRS) s’engage en faveur des aînés de six pays – Arménie, Belarus, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Kirghizistan, Moldavie. Elle soutient ses organisations partenaires dans la mise sur pied de services extrahospitaliers afin que les personnes âgées et malades puissent bénéficier chez elles de soins et d’une prise en charge.

Soins à domicile et accompagnement

Des infirmiers assurent régulièrement des visites à domicile et garantissent ainsi une prise en charge médicale de base. Dans certains pays, des auxiliaires de santé et des bénévoles de la Croix-Rouge s’occupent aussi des patients en se rendant chez eux pour mesurer leur pression artérielle ou leur taux de glycémie, leur administrer des médicaments ou les aider à faire leur toilette. Des aides à domicile et des bénévoles se chargent des tâches ménagères, font les courses ou tiennent compagnie aux personnes seules. Enfin, la CRS aide les autorités et les organisations partenaires à développer de nouveaux modèles de soins et de prise en charge ainsi qu’à explorer diverses pistes de financement.

Vieillir activement

Malgré leur santé plus fragile, les personnes âgées souhaitent pouvoir décider elles-mêmes de leur vie et entretenir des contacts sociaux. La CRS les aide à créer des clubs où elles peuvent se rencontrer pour échanger des idées et développer des activités. Elles peuvent ainsi sortir de l’isolement dans lequel elles sont nombreuses à vivre après le départ de leurs enfants. Elles apprennent à exploiter leurs ressources inutilisées, se soutiennent mutuellement et font valoir ensemble leurs intérêts et leurs droits auprès des autorités, contribuant ainsi à améliorer leurs conditions de vie et celles de la communauté.

Prendre conscience de ses ressources

L’aide de voisinage est aussi importante. Des retraités dynamiques accompagnent et soutiennent des personnes âgées tributaires de soins. D’autres s’occupent d’enfants vivant en foyer et dont les parents travaillent à l’étranger. Par leur engagement, ils montrent à la société que, contrairement aux idées reçues, ils constituent une ressource précieuse, et non une charge.