Service des transports CRS

Attention caméra à bord

Ce petit bout de femme teste tout et rien pour les besoins de son émission «Sara machts». Cette fois-ci, elle a décidé de se substituer à l’un de nos chauffeurs bénévoles.

Sara est une touche-à-tout: elle s’est essayée à la construction d‘igloos, au nettoyage des trains ou encore à la physiothérapie pour chiens. Elle ne sait pas ce qu’elle veut celle-là me direz-vous! En réalité, ce petit bout de femme teste tout et rien pour les besoins de son émis-sion «Sara machts». Cette fois-ci, elle a décidé de se substituer à l’un de nos chauffeurs bé-névoles. Sa mission du jour: conduire des malades, qui ont besoin de la Croix-Rouge pour aller se faire soigner, et des personnes en fauteuil roulant.

Le jour du tournage

Peu avant huit heures, Werner Schälkli, 73 ans, s’arrête devant les bureaux de la Croix-Rouge à Aarau. Il officie en tant que chauffeur bénévole, tous les jeudis. Et il a sept ans d’expérience au compteur. Mais ce matin-là, une fois n’est pas coutume, il sera installé sur le siège passager. C’est Sara Bachmann, 35 ans, qui prendra le volant. Pour l’instant, on attend encore le pilote, sous la neige. Deux techniciens s’affairent autours de la voiture Croix-Rouge. Ils y installent caméra, micro et lumière. Ils suivront la voiture à bord d’un autre véhicule pour la filmer sur la route.

Ça y est, Sara arrive! On s’attend à un serrage de pince poli. Manqué! Sara colle trois bises sur les joues de Werner Schlälkli. «J’ai été policier pendant 40 ans et j’ai rencontré Sara à cette occasion», me raconte Werner Schälkli. Non, non, la jeune femme n’est pas une délinquante. Elle a simplement travaillé comme journaliste à la télévision M1 et a donc eu affaire à la police criminelle dans ce contexte-là. Après une courte introduction devant la caméra, le maître et son apprentie démarrent pour aller chercher leur premier client, qui est en fauteuil roulant. Celui-ci doit se rendre dans un foyer de jour à Aarau, mais n’a pas la possibilité d’y aller par ses propres moyens. Werner Schäkli expliquera à Sara les gestes à faire au fur et à mesure. Elle veut apprendre sur le tas.

Un chauffeur bénévole, ce n’est pas un «simple» chauffeur. Il doit être à l’aise dans les relations humaines, savoir aider lorsqu’il le faut ou, à l’inverse, se tenir en retrait. Et puis, il doit savoir manier un fauteuil roulant. Pas de doute, Werner Schälkli est l’homme de la situation. Il m’explique aussi qu’il a fait un stage de conduite organisé par la Croix-Rouge, où il a notamment eu l’occasion de se mettre dans la peau d’un client. «A un moment donné, j’étais installé à l’arrière dans un fauteuil roulant et le conducteur a freiné d’urgence», explique-t-il. «C’était impressionnant!».

Halte à l’hôpital

Retour à la Buchserstrasse 24, devant les locaux de la Croix-Rouge. Werner Schälkli et Sara montent maintenant dans le véhicule privé du bénévole. Ils vont aller chercher une femme âgée pour la conduire à l’hôpital cantonal. Elle est malvoyante, il faut l’aider à entrer et sortir du véhicule, lui expliquer ce qui se passe autours d’elle. Une mission qui exige entregent et concentration. Pas de problème pour Sara. Le caméraman, lui, est aussi sous pression: aux abords de l’hôpital, il est strictement interdit de filmer des personnes qui n’ont pas donné leur aval et même des voitures. Normal, la confidentialité doit être strictement préservée. L’exercice est périlleux, mais finalement ça roule!

La séquence à l’hôpital n’est de loin pas la dernière de la journée. Deux autres clients vont encore bénéficier du service de Sara et Walter Schälkli ce jour-là. L’un pour se rendre à l’école, l’autre pour rentrer du travail. Le tournage aura finalement duré pas moins de huit heures.

Vous voulez savoir comment Sara s’en est sortie? Ou connaître le verdict de Werner Schälkli sur la performance de son apprentie? Regardez l’émission. Et si vous avez envie, vous aussi, d’aider des personnes fragilisées par la maladie, renseignez-vous auprès de votre Croix-Rouge sur les possibilités d’engagement bénévole. Merci d’avance!