Une réponse à la solitude

Recommandations pour les proches

Et si vous connaissez des personnes qui souffrent de leur solitude, ne détournezpas le regard. Echangez quelques mots ou si nécessaire, prenez contact avec un service spécialisé comme par exemple un centre médico-social.

Les manifestations de la solitude

Tristesse, abattement, peur, ennui, dévalorisation de soi, désespoir et besoin de proximité sont autant de manifestations concomitantes de la solitude.
Si la solitude n’est pas définie comme une maladie à part entière, la maladie psychique a souvent pour corollaires l’isolement, le détachement des autres et l’impossibilité à partager son propre vécu avec autrui. La solitude est favorisée par des conditions qui entravent la participation de l’individu à la société.

Les conséquences de la solitude

On ne parle pas volontiers de sa solitude. C’est un sujet entouré de tabou, souvent source de honte, la révélation de sa propre solitude étant perçue comme un aveu de faiblesse et d’échec. Aggravée par la difficulté d’en parler, la solitude est à l’origine d’une souffrance considérable. Il est difficile pour une personne seule de briser la spirale de l’isolement. C’est pourquoi, il est important que vous, en tant que proche, cherchiez la discussion avec la personne concernée ou que vous vous adressiez à un service spécialisé comme par exemple un centre médico-social.