tiré de ready for red cross

Communion internationale pour un monde plus humain

Lorsque des milliers de personnes du monde entier convergent vers un lieu du nord de l’Italie, c’est qu’il est temps de se rassembler pour la Fiaccolata. Cette marche aux flambeaux pacifique à la nuit tombée constitue un événement unique, que tout membre de la Croix-Rouge devrait vivre au moins une fois dans sa vie.

Evénement annuel, la Fiaccolata de Solférino vise à commémorer l’idée fondatrice de la Croix-Rouge. Choqué par l’agonie des soldats sur le champ de bataille de Solférino où l’armée autrichienne et les troupes franco-sardes s’étaient affrontées, Henry Dunant décide de leur venir en aide. Avec le soutien des femmes de Castiglione delle Stiviere, village voisin de Solférino, il coordonne le transport des blessés vers les hôpitaux des alentours. Ce qui paraît aujourd’hui évident était la naissance d’une idée révolutionnaire: atténuer la souffrance des blessés, indépendamment du camp pour lequel ils se battent, de leur nationalité, religion, statut social ou origine.

De cette idée est né le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, qui œuvre aujourd’hui dans 191 pays selon les sept Principes fondamentaux et perpétue l’idéal d’Henry Dunant. Lors de la Fiaccolata, des personnes du monde entier agissant aux côtés de la Croix-Rouge se rassemblent pour une marche aux flambeaux de Solférino à Castiglione delle Stiviere, formant une impressionnante procession qui s’étire sur des kilomètres.

Un échange international

Les bénévoles de la Croix-Rouge Jeunesse (CRJ) suisse étaient de la partie. Pour Anja et Miriam (CRJ Lucerne) et Philipp (Société Suisse des Troupes Sanitaires), la Fiaccolata a constitué un temps fort après la 4e édition de l’International Youth Meeting, qui a duré une semaine et s’est également tenue à proximité de Castiglione. Le camp offrait aux bénévoles de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge issus du monde entier la possibilité d’échanger leurs opinions lors d’ateliers variés sur les thèmes du changement climatique, de la migration ou encore de la Stratégie 2030. 

Le programme des loisirs n’était pas en reste: visite du musée de la Croix-Rouge, «foire» où chaque Société nationale présente son pays, concerts, karaoké et jeux vidéo nocturnes ont vite permis de nouer des amitiés internationales. La rencontre du vendredi avec Joanna MacLean, l’une des organisatrices principales du tout premier rassemblement international de la jeunesse en 1979, a certainement constitué l’un des points d’orgue du camp. Cette femme forte d’une incroyable expérience de la vie a motivé les bénévoles et partagé avec eux des anecdotes drôles de ses années d’engagement pour la Fédération. Un moment inoubliable!

Ready pour la Fiaccolata

Le samedi a débuté tôt pour les jeunes bénévoles qui se sont rendus à Solférino. Le dernier camp de jeunesse s’étant tenu il y a dix ans, les participants avaient été invités cette année à ouvrir la marche aux flambeaux. C’est pourquoi il leur fallait être tôt sur place, car des milliers de personnes du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, venant en particulier d’Italie et d’Allemagne, étaient attendues dans la journée sur la place centrale de Solférino, où débutait la cérémonie. Le président de la Fédération Francesco Rocca était également présent; il a conclu un discours enflammé par la formule «Tutti fratelli, Tutte sorelle» pour rappeler l’idée fondatrice et la solidarité internationale au sein du Mouvement. 

La marche aux flambeaux s’est ensuite ébranlée paisiblement. Les participants ont formé une mer d’uniformes Croix-Rouge du monde entier, d’où s’élevait un brouhaha de langues les plus diverses. Et pourtant tous étaient venus à cet endroit pour la même raison: le besoin de s’engager pour plus d’humanité. Rires et chants ont égayé cette marche de plus de 10 km. A l’arrivée au camp, la Croix-Rouge italienne avait déjà organisé un repas. Des milliers de participants ont mangé ensemble de la pizza et partagé cette soirée particulière dans une ambiance chaleureuse.