Haïti: ouragan Matthew

L’aide de la Croix-Rouge, sur la terre et sur la mer

Dans la ville de Jérémie, dévastée par l’ouragan le 4 octobre dernier, la Croix-Rouge distribue des biens de première nécessité à 50 000 personnes. Une clinique mobile et des campagnes d’hygiène contribuent à endiguer l’épidémie de choléra.

L’équipe de logisticiens de la Croix-Rouge suisse (CRS), qui coordonne l’aide du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a organisé le transport maritime de biens de première nécessité jusqu’à la ville de Jérémie. Là, les opérations de distribution ont débuté: des bâches, des outils, des bidons d’eau, des moustiquaires ainsi que des articles d’hygiène et de ménage sont remis aux personnes en détresse.

 «Les biens de secours sont livrés par des Sociétés nationales de la Croix-Rouge du monde entier; de nouveaux chargements arrivent sans cesse à Port-au-Prince», explique Thomas Büeler, responsable de l’équipe de logisticiens de la CRS en Haïti. Une clinique mobile de la Croix-Rouge canadienne se rend par voie terrestre à Jérémie. Bloquée depuis le passage de l’ouragan le 4 octobre dernier par des arbres déracinés et des débris, la route qui mène dans le sud-ouest du pays a pu être rouverte il y a peu.

La distribution de biens de première nécessité dans les régions isolées constitue un défi logistique, la plupart des voies de communication étant encore impraticables. Des pluies continues viennent encore compliquer la situation. Les conditions de sécurité restent précaires. De nombreuses personnes ont non seulement perdu leur toit, mais également leurs récoltes et leurs provisions. Elles sont désespérées. Afin d’éviter que des troubles n’éclatent, les opérations de distribution doivent être préparées avec soin.

Prévention du choléra

Dans la région de Léogâne, où la CRS s’engage depuis plusieurs années, les travaux de déblaiement et de réparation sont en cours. Sur les 600 maisons construites par la CRS après le séisme de 2010, trois ont été légèrement endommagées. Les chemins de fuite et les abris d’urgence mis en place ont fait leurs preuves. Avec la Croix-Rouge locale, la CRS distribue du chlore liquide et des pastilles de purification. Elle mène aussi des campagnes d’hygiène et de prévention pour sensibiliser la population au choléra, un danger redoutable pour tout le pays. Vendredi dernier, 773 cas avaient déjà été déclarés.

Avec le soutien de la Confédération, la CRS a débloqué provisoirement un million de CHF au titre de l’aide d’urgence en Haïti. Elle prévoit en outre des mesures supplémentaires en vue de la reconstruction de localités durement touchées par la catastrophe.