Aux côtés des requérants d’asile dans le canton d’Uri

Centre pour requérants d’asile de la CRS

Dans le canton d’Uri, la Croix-Rouge suisse (CRS) est responsable de l’hébergement et de l’intégration des requérants d’asile et des réfugiés. Elle a en outre pour tâche de fournir des prestations d’aide sociale et de conseil en vue du retour.

Depuis 30 ans, la CRS est chargée par les autorités du canton de la fourniture des prestations d’aide sociale aux requérants d’asile, aux personnes admises à titre provisoire et aux réfugiés reconnus. En 1986, 32 requérants d’asile étaient pris en charge par la CRS; 30 ans plus tard, ce ne sont pas moins de 500 personnes, originaires de 17 pays, que cette dernière accompagne dans le canton d’Uri. Plus de la moitié d’entre elles ont le statut de personnes admises à titre provisoire ou de réfugiés reconnus.

Parallèlement, la CRS propose des conseils à toutes ces personnes, indépendamment de leur statut de séjour. Elle apporte notamment un soutien en vue du retour pour ceux qui doivent ou souhaitent quitter la Suisse.

Une insertion professionnelle réussie

Reconnue pour ses compétences en matière de fourniture de prestations d’aide sociale aux groupes cibles concernés, la CRS a en outre été mandatée par le canton d’Uri pour mettre sur pied des offres d’insertion et de formation à l’intention des personnes admises à titre provisoire et des réfugiés reconnus ainsi que pour faire le lien avec les prestations existantes. C’est ainsi qu’elle gère depuis 2011 à Altdorf, chef-lieu du canton, le restaurant Fomaz, qui propose au total huit places de formation aux métiers de la gastronomie. Le canton d’Uri occupe la 3e place à l’échelle du pays s’agissant du placement de personnes admises à titre provisoire et de réfugiés reconnus.