Action de Noël pour familles dans le besoin

Vente de bonhommes de Saint-Nicolas Coop en fa-veur de la CRS

Acheter un bonhomme de Saint-Nicolas chez Coop entre le 27 octobre et le 19 décembre 2015, c’est faire un geste en faveur de familles démunies en Suisse. Pour chaque bonhomme vendu, la Croix-Rouge suisse (CRS) reçoit 10 centimes. Les recettes de l’opération permettront à l’organisation d’aider des personnes en détresse financière qui ne bénéficient d’aucun autre soutien.

De la fin octobre jusqu’au 19 décembre, les traditionnels bonhommes de Saint-Nicolas sont en vente chez Coop. Pour chaque bonhomme écoulé durant cette pé-riode, 10 centimes sont reversés à la CRS en faveur de familles dans le besoin en Suisse. Avec les recettes de l’action, l’organisation vient en aide à des personnes qui se retrouvent en détresse financière en raison de leur faible revenu, de la perte de leur emploi ou encore d’une séparation. Autant de circonstances où la nécessité d’un traitement dentaire, d’une thérapie ou de l’achat de lunettes pour un enfant pose soudain un problème insoluble. La CRS accorde une aide ponctuelle aux fa-milles et aux particuliers concernés et s’assure au préalable que ce soutien est justi-fié. «En Suisse aussi, il arrive souvent que des personnes à bas revenu se retrou-vent dans une situation de précarité financière à la suite de frais de santé inatten-dus, déclare Manuela Tobler, responsable de l’aide individuelle à la CRS. Notre but est de les aider, par une contribution unique, à surmonter cette mauvaise passe. A présent, nous pouvons soutenir encore plus de personnes. Nous en sommes très reconnaissants!»

L’action concrète de la CRS

Dans le cas de Kevin M., 27 ans, c’est une vie de famille bien rodée qui se délite à la naissance du deuxième enfant. Sa femme, âgée de 26 ans, fait une dépression. Le jeune homme, encore en formation et qui ne peut se permettre d’être trop souvent absent du travail, est vite dépassé par la prise en charge de son épouse et des petits. Son médecin le met en arrêt de travail et lui recommande d’organiser un traitement psychiatrique ambulatoire pour sa femme et une aide pour s’occuper des enfants. Si les coûts liés au traitement de la mère sont couverts par les services sociaux de la commune, les frais de garde sont à la charge du jeune père de famille. Ils seront en l’occurrence financés par la CRS et deux autres institutions. 

Le partenariat avec Coop

Depuis 2015, Coop est partenaire officiel de la CRS et soutient, outre ce projet, la gestion de catastrophes à l’étranger et l’action «2 x Noël». Dans le cadre de celle-ci, Coop donne chaque année pour 500 000 CHF de marchandises en faveur de per-sonnes défavorisées en Suisse. L’action «2 x Noël» est menée depuis 1996 par la CRS en collaboration avec La Poste Suisse et la SRG SSR.