Assemblée de la Croix-Rouge

«Il faut de la sécurité et de la stabilité dans un monde en paix.»

L’Assemblée de la Croix-Rouge des 23 et 24 juin à Lugano s’est attachée à préparer le terrain en vue d’une optimisation des structures de l’organisation, désormais âgée de 151 ans, et de la pérennisation d’un mode de fonctionnement basé sur le bénévolat. La présidente de la Confédération Doris Leuthard a salué l’assistance au nom du Conseil fédéral.

«Nous n’avons pas le droit de relâcher nos efforts en faveur des personnes menacées ou défavorisées», a souligné Doris Leuthard devant les délégués des organisations de la CRS, auxquels elle a transmis les remerciements du Conseil fédéral pour leur engagement, dans l’esprit d’Henry Dunant, au service des plus démunis et des plus vulnérables. La présidente de la Confédération a en outre rappelé que la seule aide d’organisations comme la CRS ne suffisait pas. «Il faut de la sécurité et de la stabilité dans un monde en paix.»

Marco Borradori, président de la ville de Lugano, et Paolo Beltraminelli, conseiller d’Etat et directeur du département santé et social du Tessin, ont salué les participants au nom de la région hôte.

Garantir la pérennité du bénévolat

La Croix-Rouge est depuis toujours une organisation de bénévoles. Nombre d’entre eux s’engagent en faveur des défavorisés au sein de ses organisations en Suisse. Dans un contexte qui voit le bénévolat susciter globalement moins d’intérêt, la CRS s’est donc demandé comment s’adapter à leurs différents besoins, à l’individualisation et à la numérisation de la société ainsi qu’aux transformations sociales, culturelles et ethniques de la population. Ont été étudiées des pistes telles qu’une plus grande souplesse des offres, l’ouverture à de nouvelles formes d’engagement, le développement d’incitations adéquates ou encore une meilleure reconnaissance du travail bénévole.

Optimisation structurelle

Le principal objet à l’ordre du jour était la révision des Statuts et du règlement interne. Celle-ci va permettre de simplifier et d’optimiser encore la structure dirigeante de la CRS. Le Comité exécutif, organe de direction stratégique des associations cantonales de la Croix-Rouge, sera intégré au Conseil de la Croix-Rouge (le comité de la CRS). Afin de garantir une juste représentation de l’ensemble des organisations membres, le Conseil de la Croix-Rouge passera de neuf à douze membres. D’autres mesures permettront de renforcer la fructueuse collaboration entre les associations cantonales de la Croix-Rouge. Sous réserve de l’approbation du Conseil fédéral, les nouveaux Statuts entreront en vigueur le 1er juillet 2018.