Réfugiés syriens

Une aide renforcée pendant les mois d’hiver

Plus de 500 000 Syriens ont trouvé refuge en Jordanie. La durée du conflit dans leur pays aggrave encore leur sort. Pendant la saison froide, la Croix-Rouge suisse (CRS) intensifie son aide.

«Les réfugiés n’ont aucun horizon, ce qui rend leur situation plus désespérée encore», déclare Katherine Moore, collaboratrice de la Gestion de catastrophes de la CRS. Voilà maintenant plus d’un an que l’œuvre d’entraide soutient des familles syriennes qui ont trouvé refuge en Jordanie. Depuis le début de la guerre civile, 2,3 millions de personnes ont fui la Syrie; 500 000 se sont rendues en Jordanie, où elles sont nombreuses à occuper des logements vides et à vivre dans des conditions précaires. Loyer, eau, nourriture et médicaments épuisent rapidement toutes leurs économies. Chaque mois, la détresse grandit.

Une aide aussi aux Jordaniens pauvres

La longue durée du conflit mine le moral de la population. Les réfugiés se font du souci pour leurs proches restés en Syrie; les événements dramatiques qui ravagent leur pays et le manque de perspectives sont décourageants. Pour le pays d’accueil aussi, cette situation est une charge, car les Jordaniens ne roulent de loin pas tous sur l’or. Les tensions entre immigrés et autochtones sont de plus en plus fréquentes. Pour aider la population à surmonter les mois d’hiver, la CRS a distribué des couvertures en laine et des radiateurs à gaz à des familles de réfugiés, mais aussi à 200 familles pauvres jordaniennes qui souffrent tout autant du froid.

Un montant en espèces à libre disposition

La CRS aide 1600 familles nombreuses, vulnérables ou touchées par la maladie à surmonter leur difficile quotidien en leur donnant 160 CHF par mois en moyenne. Cette somme, qui varie selon la taille du foyer, leur permet de préserver leur dignité et de conserver une certaine autonomie. Libre à elles de dépenser cet argent pour subvenir aux besoins qu’elles jugent les plus urgents.