Aide aux déplacés dans la région de Kirovohrad en Ukraine

News • 09.11.2022

Après des mois de conflit et à l’approche de l’hiver, les besoins de la population touchée par la crise en Ukraine demeurent considérables. Dans ce contexte, la Croix-Rouge suisse étend son aide sur place et l’adapte aux nouveaux besoins. Déjà présente dans l’ouest du pays, elle collabore dorénavant avec la Croix-Rouge ukrainienne dans la région de Kirovohrad.

Quand le thermomètre affiche -10°C et même -20°C, un abri et une infrastructure chauffée sont vitaux. A l’approche de l’hiver, la Croix-Rouge Suisse (CRS) élargit son action à la région de Kirovohrad qui accueille plus de 90000 déplacés internes. Un chiffre en constante augmentation avec près de 200 nouveaux arrivants par semaine, qui viennent de l’est et du sud du pays. La plupart sont hébergés chez des concitoyens ou dans des appartements vacants. Certains sont accueillis dans des abris collectifs improvisés et parfois inadaptés. C’est là qu’intervient la CRS.

Des abris collectifs inadaptés


Les écoles, bureaux, bâtiments médicaux ou encore écoles enfantines transformés en hébergements ne sont pas prévus pour accueillir des occupants pendant une longue période. A l’approche de l’hiver, l’accent est mis sur l’isolation des bâtiments et la réparation des toitures et des fenêtres. Les espaces sont rendus vivables avec l’installation de cuisinières pour la préparation des repas chauds et de machines à laver pour le nettoyage du linge sale. Le raccordement à l’eau chaude ainsi que l’installation de douches et de toilettes permettent d’offrir des normes sanitaires minimales aux personnes déplacées.

Cruciaux en hiver, les systèmes de chauffage, les chauffe-eau et les réseaux électriques sont réparés ou installés. Dans un contexte où les installations électriques sont prises pour cible, des groupes électrogènes ont été prévus pour prendre le relais lors de coupures prolongées dans les structures les plus sensibles.

Tous ces besoins ont été identifiés et coordonnés avec les autorités locales et la Croix-Rouge ukrainienne (CRU). Cette dernière, qui apporte son soutien depuis les premiers jours du conflit, est un acteur privilégié sur le terrain. L'assistance en espèces est actuellement un des besoins les plus importants, aussi bien pour les personnes déplacées que pour celles qui ont perdu leur revenu.

Rénovation d’une maison de retraite

La CRS participera à la rénovation et à l’agrandissement d’une maison de retraite à Ternopil où résident 180 personnes. La CRS prend le relais après que les fonds prévus par le gouvernement aient été annulés en raison du conflit. Il s’agira ici de rénover le rez-de-chaussée pour y installer tous les résidents qui ont besoin d’une assistance 24h heures sur 24. 100 000 CHF seront nécessaires pour les trois mois de travaux afin de rendre l’endroit digne pour les plus vulnérables.

Au chevet des plus vulnérables

En coordination avec sa société sœur, la CRS a identifié près 4000 personnes particulièrement vulnérables auxquelles elle viendra en aide par ce biais. Elle leur fournira une aide destinée à couvrir leurs besoins essentiels. L’équivalant de 60 CHF permet de couvrir les besoins d’une personne pendant un mois.

Une assistance en espèces soutiendra en outre les personnes déplacées résidant dans les zones qui ne sont pas connectées au système de chauffage central. 500 ménages vulnérables recevront des bons afin d'acheter du bois de chauffage. Ces mesures auront en outre l’avantage de soutenir l’économie locale. LA CRS a débloqué une nouvelle enveloppe de 1,5 millions de CHF pour l’aide dans la région. Jusqu’à présent, la CRS a dépensé ou planifié 20 millions de CHF jusqu’en avril 2023 pour répondre à la crise à l’international, en premier lieu en Ukraine mais aussi dans les pays limitrophes.

Soutien pour des personnes handicapées

Dans la région d’Ivano Frankivsk, le Ministère des Affaires Sociales a fait appel à la CRU et à la CRS pour agrandir une institution pour personnes handicapées. En rénovant un bâtiment datant des années 50, l’institution pourra accueillir 60 personnes supplémentaires parmi les plus vulnérables touchées par ce conflit. Actuellement, 50 résidents vivent dans l’institution. Le personnel y fournit des soins 24 heures sur 24. Toutes les fenêtres et tous les intérieurs seront rénovés. Le bâtiment sera isolé et les installations techniques refaites à neuf pour un coût total estimé à environ 250 000 CHF.

Soutien financier en hiver

0

Personnes vulnérables

Autant de personnes recevront une aide financière de la CRS dans la région de Kirovohrad.

0

CHF

Le montant calculé pour couvrir les besoins essentiels d'une personne pendant un mois.

0

Mois

La durée prévue pour le soutien financier pendant l’hiver, entre novembre et février.

Bons électroniques

4.	Une femme âgée remplit des documents à une table. Un homme à ses côtés tient une partie des documents. Sur son t-shirt figure un logo de la Croix-Rouge. L’homme semble assister la femme pour remplir les documents.

4000 personnes déplacées dans la région de Kirovohrad recevront des bons sous forme de cartes électroniques. Cette région du centre a été passablement épargnée par les bombardements et les magasins de denrées alimentaires sont ouverts. Trois chaînes de supermarchés ont été évalués quant au prix des articles de base (Farine, sucre, lait, huile, pain, dentifrice, etc.). Les bons seront valables dans celui qui a le meilleur réseau de points de vente (« Faino Market »). La CRU rechargera les cartes sur une base mensuelle pendant une durée prévue de quatre mois.

31.10.2022

Rapport intermédiaire sur la crise en Ukraine

Le point sur notre engagement en faveur des plus vulnérables en Ukraine, dans les pays voisins et en Suisse six mois après le déclenchement du conflit.

Veuillez choisir la langue

Partager cette page