Recette: Le taboulé libanais

Une recette originale

Souvent servi en accompagnement de grillades, le taboulé à base de semoule est devenu un classique de nos tables estivales. Plus vert et à base de boulgour. l'original libanais fait la part belle aux vitamines.

Recette
Le taboulé libanais

En garniture pour 4 personnes:
100 g de boulgour
2 bottes de persil frais
Quelques feuilles de menthe fraîche
4 tomates
1 oignon
3 cs d’huile d’olive
1 citron
Sel, poivre

Préparation:
Préparer les 100 g de boulgour en suivant les instructions de l’emballage. Hacher finement le persil et la menthe. Découper en petits dés les tomates et l’oignon. Dans un saladier, incorporer le tout avec le boulgour. Pour la sauce, recueillir le jus du citron et le mélanger avec l’huile d’olive. Saler et poivrer. Arroser le contenu du saladier et bien mélanger à nouveau. Décorer avec de la menthe et du persil.

Les familles libanaises sont connues pour leur hospitalité. Et elles ne conçoivent pas l’accueil autrement qu’autour d’une table copieusement dressée qui ne se garnit pas seulement d’un plat, mais de tout un assemblage de hors-d’œuvre. Appelés mezzés, ceux-ci sont présentés en raviers. Légumes, fromage, viande: il y a de quoi flatter tous les palais. Chacun des convives se sert à sa guise. Mais s’il y a un mezzé qui s’invite toujours à la table, c'est le taboulé – «salade assaisonnée» en arabe.

Sa popularité au Proche-Orient tient au fait que ses ingrédients ont de tout temps été disponibles – dans les cuisines des riches comme des pauvres. S’accommodant de la pénurie comme de l’opulence, ce plat répond également à l’exigence d’une nourriture saine et riche en vitamines.

Sous nos latitudes aussi, cette préparation savoureuse est de plus en plus prisée. Un constat partagé par Naji Chacra, propriétaire du camion-restaurant «Man’ouchy», sur la Place de la Riponne à Lausanne: «Le taboulé n’a été ajouté à notre carte qu’il y a peu, et la demande est déjà très forte.» Pour nombre de Suisses et de Suissesses, le taboulé original est une révélation. Car beaucoup n’en connaissent que la variante nord-africaine, dont l’ingrédient principal est la semoule.

Quiconque a des origines libanaises vous dira que la recette authentique a ses racines au Proche-Orient et que ses deux ingrédients essentiels sont le persil et le boulgour. «Le taboulé fait partie de notre culture. Nous autres Libanais pouvons en manger tous les jours», confirme Naji Chacra en riant, avant de nous dévoiler sa recette.

Sur ce, «Sahtan u hana» – autrement dit, bon appétit!