Tour du monde sans avion

Le Danois Thor a visité 131 pays

Le bloggeur Thor Pedersen a traversé 131 pays et visité presque autant de sociétés de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge. Son pari : parcourir tous les pays du monde, en y restant au minimum 24 heures, sans utiliser l’avion. L’aventurier danois a rencontré des représentants de la CRS à Berne.

Torbjørn C. Pedersen, aussi surnommé Thor, a déjà sillonné tous les pays d’Amérique et d’Afrique et une partie des pays d’Europe. Pour relier un continent à l’autre, il utilise les cargos. Son budget moyen est de 20 euros par jour. L’aventure a débuté en octobre 2013 et a nécessité 10 mois de planification. Depuis, il n’est jamais rentré au Danemark.

Après la Suisse, Thor continuera son périple direction l’Italie, le Monténégro et la Grèce, avant de traverser les pays du continent asiatique – et partout il échangera avec des responsables et des bénévoles de la Croix Rouge ou du Croissant-Rouge. Il prévoit de terminer son voyage en 2019. Il aura alors visité 203 pays !

A Berne, il a rendu visite aux réfugiés syriens du centre de la Länggasse, géré par la Croix-Rouge suisse. Ces personnes, du fait de leur vulnérabilité, ont été réinstallées de manière permanente en Suisse par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Sud-Soudan et Libye

Son tour du monde comme ambassadeur de l'humanité l’a conduit dans des pays en conflit tels que le Sud-Soudan ou la Libye. « En arrivant au Sud-Soudan, j’ai évidemment eu peur. Je me suis d’abord dit que j’avais eu une très mauvaise idée et réalisé que j’étais vraiment seul. Puis je me suis arrêté dans le premier village après la frontière et j’ai pu échanger avec énormément de monde : des réfugiés, des commerçants et des enfants. Quelqu’un a même déniché une vieille carte du monde pour que j’explique mon itinéraire. »

En Libye, il a été étonné de voir les enfants jouer avec des fidget spinners. « Tout semble parfaitement normal quand on discute avec les gens et quand on voit les enfants jouer, mais tout à coup, un détail nous rappelle que c’est la guerre ». C’est par exemple une jeune fille de 11 ans qui explique qu’elle sera avocate ou médecin et qui interrompt son récit à la vue d’une machine de guerre pour préciser qu’elle peut lancer 250 tirs à la minute.

Thor est fier de dire qu’il n’a jamais payé un seul pot-de-vin, même pour obtenir un visa. On comprend qu’il s’est sorti de bon nombre de situations scabreuses par le dialogue et par une bonne connaissance de la psychologie humaine. Thor Pederson aime à rappeler que « la plupart des gens sur cette terre vivent de manière pacifique. Leurs préoccupations sont partout les mêmes : la famille, la nourriture, la musique, le sport et parler du temps qu’il fait ».

Planification

Ce professionnel de la logistique est soutenu dans son périple par la Croix-Rouge danoise. Avant d’être son ambassadeur, il avait d’ailleurs suivi la formation de délégué ERU (Emergency Response Unit), pour intervenir dans des zones de catastrophes. Ce dispositif global de réaction aux catastrophes constitué de 35 équipes a été mis en place à la fin des années 90 par la Fédération internationale des Sociétés de Croix-Rouge et du Croissant Rouge (FISCR).

www.onceuponasaga.dk