Concept: Migration et alimentation

Migration et santé

Boire et manger contribue à entretenir un esprit sain dans un corps sain. L’alimentation va au-delà de la simple satisfaction d’un besoin physique: elle fait partie intégrante des aspects économiques, sociaux et religieux de la vie quotidienne. Les habitudes alimentaires sont par ailleurs influencées par des représentations corporelles particulières (cf. ethnologie médicale), ainsi que par des classifications socioculturelles très spécifiques des aliments. De même, la situation des migrants se répercute sur leur comportement alimentaire du fait du changement de conditions de vie dans leur pays d’accueil.

Convaincre un patient de l’importance d’une collaboration durable dans le domaine de la nutrition n’est pas simple. Il arrive que les personnes issues de la migration aient des convictions, des valeurs et des normes très éloignées de ce que le corps médical considère être une alimentation saine.

Professionnels et institutions doivent en outre composer avec la nécessité d’autoriser aux migrants le respect de certains codes ou interdits alimentaires. Un certain bagage transculturel facilite une interaction professionnelle et fructueuse avec ce public dans ce domaine intime et très sensible.