Concept: Migration et douleur

Migration et santé

Les pathologies algiques représentent un défi de taille pour les professionnels qui interviennent auprès de migrants. Il leur est difficile d’accepter que la maladie suive une évolution généralement négative, que la douleur persiste ou s’accentue sans cesse, que des sentiments d’impuissance prédominent ou que des problèmes de communication linguistique empêchent une prise en charge adaptée.

En contexte migratoire, les causes de la douleur sont complexes. L’histoire du patient (traumatismes subis, etc.) joue ici un grand rôle, de même que ses conditions de vie dans le pays d’accueil (mauvaises conditions de travail, situation socio-économique difficile, etc.). Les barrières d’accès au système de santé et le manque de prise en compte de certains concepts subjectifs de la maladie contribuent par ailleurs à entraîner patients et professionnels dans une spirale d’impuissance.

La prise en charge réussie d’un patient issu de la migration qui souffre exige une certaine réflexion personnelle sur l’attitude face à la douleur, des connaissances de fond sur les liens entre migration et douleur, ainsi qu’une véritable disposition à prendre en compte la perspective de la personne concernée et à négocier avec elle la marche à suivre.