Pleins feux sur les bénévoles

Mayani Sivanathan, bénévole à la CRJ bâloise

Quelque 60`000 bénévoles ont rejoint la Croix-Rouge suisse (CRS) pour apporter leur aide aux autres. Découvrez leurs missions, leurs motivations, ainsi que les expériences enrichissantes découlant de ces engagements volontaires.

La Croix-Rouge Jeunesse (CRJ) invite les adolescents et les jeunes adultes âgés de 15 à 30 ans à s’investir dans des activités variées, comme des après-midis de jeux organisés dans les centres de transit pour les enfants de requérants d’asile, des visites aux personnes âgées ou l’aide aux devoirs apportée aux enfants allophones. Les bénévoles bénéficient de formations continues et peuvent participer à des camps internationaux.

«Je me suis engagée comme bénévole à la CRJ bâloise en 2012. Actuellement, mon équipe anime des soirées de jeux pour les enfants d’un quartier défavorisé. Deux amies m’avaient parlé de leur engagement au sein de la CRJ, et je leur ai emboîté le pas sitôt ma maturité en poche.»

«Si le travail avec les enfants peut parfois s’avérer ardu et exigeant, je n’en apprécie pas moins chaque instant passé avec eux.»

«J’aime beaucoup le travail d’équipe et le contact avec les enfants. Nos soirées rassemblent des bénévoles et des enfants issus de différentes cultures, et tout le monde joue ensemble. Il y a souvent de beaux moments, par exemple lorsque les enfants rient et sont heureux, qu’ils s’entendent bien et s’entraident. Ces moments privilégiés me procurent une grande joie, et je sais alors que je me trouve au bon endroit.»

«Mon activité bénévole me permet de travailler au contact d’autres personnes, de rendre à la société un peu de ce qu’elle me donne et de m’engager. Il me paraît en effet important que les jeunes apportent leur pierre à l’édifice.»

«Depuis cette année, je travaille aussi à un autre projet de la CRJ bâloise. En tant que «marraine loisirs», je passe tous les quinze jours du temps avec un enfant, auquel je sers d’interlocutrice et de référente. J’ai contribué au développement de ce projet, à sa présentation dans les écoles et, finalement, à sa mise en œuvre.»

«Cette expérience m’a beaucoup apporté, et je suis très reconnaissante à la CRJ de m’avoir permis de mettre moi-même un projet sur pied.»

«Je suis heureuse de faire partie d’une organisation aussi connue que la Croix-Rouge et forte d’un réseau aussi vaste. La Croix-Rouge me permet également d’aborder la thématique du droit international humanitaire, ce qui est évidemment très intéressant pour une étudiante en droit comme moi.»

Le bénévolat à la CRS

Découvrez les possibilités de bénévolat qu’offrent les autres cantons.