Pleins feux sur les bénévoles

Mathias Egger, bénévole à l’Alliance suisse des samaritains

Comme lui, quelque 60`000 bénévoles ont rejoint la Croix-Rouge suisse (CRS) pour apporter leur aide aux autres. Découvrez leurs missions, leurs motivations, ainsi que les expériences enrichissantes découlant de ces engagements volontaires.

L’Alliance suisse des samaritains (ASS) a été fondée en 1888. Ses bénévoles apportent aux organisateurs de manifestations leur soutien en matière de premiers secours (p. ex. au travers de postes sanitaires), enseignent les gestes qui sauvent dans le cadre de cours à la population et organisent des collectes de sang. 

«Ma carrière de bénévole au sein de l’ASS a débuté en 1996. A la suite d’un cours de sauveteur à l’école, j’ai eu envie d’en savoir plus. J’ai assisté à un exercice avec mon frère jumeau, mais regarder ne suffit pas pour apprendre; j’ai voulu aller plus loin. J’ai été conquis par le fait qu’à l’aide de moyens très simples et des techniques de premiers secours, il est possible d’apporter une aide précieuse, et même de sauver des vies.»

«Je suis fasciné par les techniques de premiers secours. A l’aide de moyens très simples et en intervenant au bon moment, on peut apporter une aide précieuse, et même sauver des vies. C’est ce qui m’a motivé à acquérir des connaissances dans ce domaine.» 

«En tant que formateur Jeunesse, j’organise chaque année un cours de moniteurs Jeunesse. Pendant plusieurs jours, j’apprends aux participants à diriger un groupe, à gérer une dynamique de groupe, ou encore à présenter des exercices de façon ludique aux enfants des groupes Help. Je suis aussi président d’honneur d’une association cantonale de l’ASS.»

«Je suis heureux lorsqu’un enfant maîtrise la position latérale de sécurité et qu’il transmet ses connaissances aux autres membres de sa famille. Les enfants ont une soif d’apprendre et un enthousiasme tout à fait merveilleux!» 

«Mon engagement au sein de l’ASS m’a permis d’apprendre beaucoup de choses, par exemple à diriger et à déléguer, mais aussi à motiver les autres. Par ailleurs, ma formation aux premiers secours me donne l’assurance de savoir quoi faire en cas d’urgence. Il importe toutefois de connaître ses propres limites et de sentir lorsqu’il faut remettre un patient entre les mains de professionnels.»

«J’aime m’investir en faveur des jeunes et je me réjouis que la jeunesse soit active au sein de l’Alliance des samaritains. Toutes les générations y ont leur place.»

«Je trouve formidable que toutes les générations aient leur place au sein de l’ASS et participent à la vie samaritaine. Nous diffusons les valeurs du secourisme et nous attachons à les transmettre à la relève.» 

Le bénévolat à la CRS

Découvrez les possibilités de bénévolat qu’offrent les autres cantons.