Bénévolat

La CRS remercie ses héros du quotidien

Sans l’engagement de plus de 72 000 bénévoles, la Croix-Rouge suisse serait bien loin de ce qu’elle est aujourd’hui. Elle profite de la Journée internationale des volontaires, le 5 décembre, pour remercier vivement ses héros du quotidien.

J'apprécie beaucoup le fait de pouvoir sauver des vies tout en pratiquant un sport

Christopher Lenz

Chaque année, les bénévoles de la CRS s’investissent quelque 2,6 millions d’heures durant, un engagement héroïque dont bénéficient surtout les personnes vulnérables de notre société. Ils sont actifs au sein des 24 associations cantonales de la Croix-Rouge et des organisations de sauvetage de la Croix-Rouge, qui regroupent l’Alliance suisse des samaritains (ASS), la Société Suisse de Sauvetage (SSS), la Société Suisse des Troupes Sanitaires (SSTS) et REDOG, la Société suisse pour chiens de recherche et de sauvetage. En donnant de leur temps, de leurs compétences et de leur énergie au service de leur prochain, ils deviennent de véritables héros du quotidien.

«J’ai chaque fois l’impression d’ouvrir une pochette-surprise»

Ursula Sutter

Les motivations des bénévoles sont très variées. «J’ai chaque fois l’impression d’ouvrir une pochette-surprise», raconte Ursula Sutter, qui, dans le cadre du projet Viens chez moi, reçoit chaque semaine deux enfants tamouls à qui elle apprend l’allemand et avec qui elle partage son quotidien.

Christoph Lenz est bénévole à la SSS et apprécie le fait de pouvoir sauver des vies tout en pratiquant un sport. Ce sont surtout la convivialité d’une vie associative active et le lien entre sport et sauvetage qui l’attirent.

Quant à Erich Pfammatter, conducteur bénévole au service des transports, il aime écouter les histoires que lui racontent ses passagers. Donner de la mobilité aux personnes âgées et handicapées lui permet de faire des rencontres qui débouchent parfois sur de véritables amitiés.

«J’aime écouter les histoires que me racontent mes passagers»

Erich Pfammatter

Les 2,6 millions d’heures fournies correspondent à près de 295 ans de travail bénévole. Rémunérées à un salaire horaire de 30 CHF, ces prestations coûteraient 78 millions de francs. La CRS est consciente de la valeur de l’engagement de ses bénévoles: sans eux, il lui faudrait renoncer à nombre de ses offres. C’est pourquoi elle remercie chaleureusement ses héros du quotidien. Et elle se réjouit de pouvoir continuer de les associer à ses projets en faveur d’un monde plus humain.