Vente de mimosas

Action de rue pour enfants défavorisés en Suisse

Les 31 janvier et 1er février, les bénévoles de la Croix-Rouge vendront dans la rue du mimosa en faveur des enfants défavorisés en Suisse. Le produit de cette vente permettra par exemple à un enfant à partir en camp de vacances.

Depuis près de 70 ans, le mimosa est vendu par les bénévoles dans les rues de Suisse romande. Pour la plupart des enfants, il est normal de s’envoler en vacances, de suivre des cours de piano ou de fréquenter un club de foot. Malheureusement, de plus en plus de parents n’ont pas les moyens d’offrir ce genre d’extra à leurs enfants. Pour les plus déshérités, il n’est même pas question d’acheter de nouvelles chaussures d’hiver. Le produit net de la vente de mimosa permettra de donner un coup de pouce financier à ces familles défavorisées vivant près de chez nous. L’an dernier, à titre d’exemple, 210 enfants ont pu bénéficier du fonds Mimosa dans le canton de Vaud. Grâce à votre générosité!

Une tradition qui dure

La première vente de branches de mimosa remonte à la fin des années 40, à l’issue de la Seconde guerre mondiale. Durant cette période difficile, des dizaines de milliers d’enfants français, dont plus de 3000 de la région de Cannes, avaient été accueillis en Suisse par l’intermédiaire de la Croix-Rouge suisse. En guise de reconnaissance, les cultivateurs de mimosa du sud-est de la France envoyèrent des fleurs à l’organisation humanitaire. Dès lors, le mimosa fut vendu chaque année aux passants, jusqu’à devenir le «Mimosa du bonheur».