tiré de ready for red cross

Service de recherches: Comment la Croix Rouge réunit les familles

Chaque année, les services de recherches de la Croix-Rouge sont sollicités par des centaines de familles séparées au cours d’un exil. Julia a visité à Barcelone une antenne du réseau mondial de la Croix-Rouge, le Restoring Family Link.

de Julia Dümpelman

Situé non loin de la place d’Espagne, au cœur de Barcelone, l’endroit ne paie pas de mine. Mais sitôt le seuil franchi, le visiteur y découvre une ambiance des plus cosmopolites. Devant moi, à l’accueil, une mère accompagnée de ses deux enfants s’informe sur l’aide pouvant lui être apportée. Tous trois sont fraîchement arrivés du Venezuela. D’emblée, j’ai l’impression que de nombreuses personnes marquées par un lourd destin trouvent ici non seulement de la compassion, mais aussi un vrai soutien. La chance m’a été donnée d’en savoir plus sur les activités de l’antenne barcelonaise du Service de recherches de la Croix-Rouge espagnole. Membre de l’équipe depuis neuf ans, Paula Rosas Martínez va m’éclairer en détail sur son travail et me faire part de ses expériences personnelles.

Un service actif depuis près de 150 ans

La fondation du Service de recherches de la Croix-Rouge remonte à 1870. Il s’agissait alors de restaurer le contact entre les blessés de guerre et leur famille. Cette tâche constitue aujourd’hui encore une partie importante de son travail. Son champ d’action s’est toutefois élargi et recouvre aujourd’hui toute situation ayant conduit des personnes à être séparés leurs proches, par exemple la fuite d’une zone de guerre ou d’un conflit dans leur pays d’origine ou encore une catastrophe naturelle. Ainsi, cet été, un appel a été lancé après le séisme qui a dévasté l’île de Lombok, en Indonésie, en vue d’aider les familles séparées à se retrouver. Paula m’indique que la majorité des réfugiés arrivent en Espagne par le sud du pays, au terme d’une route longue et difficile. C’est pourquoi des autobus font régulièrement le trajet de l’Andalousie à Barcelone, leur amenant chaque fois 30 à 40 personnes ayant besoin d’un soutien rapide et efficace.

Trace the Face

Celles et ceux qui ont perdu la trace de membres de leur famille au cours d’un exil ont, grâce au site www.tracetheface. org, de meilleures chances de les retrouver. Cette plateforme recense les photos des personnes qui se sont adressées au Service de recherches de la Croix-Rouge pour retrouver un proche. Il est possible de le consulter pour vérifier si une personne recherchée y est déjà inscrite et pour s’enregistrer soi-même. Dans les locaux de l’antenne barcelonaise, des affiches illustrées d’une mosaïque de portraits attirent le regard. Ainsi, tout nouvel arrivant, en dépit d’éventuelles barrières linguistiques, peut rapidement comprendre l’aide qui peut lui être apportée.

Faire tourner la roue du destin dans le bon sens

Ce n’est bien sûr pas tout. L’antenne barcelonaise du Service de recherches assiste les réfugiés dans bien d’autres domaines. Outre d’une aide pour retrouver leur famille, les mineurs non accompagnés bénéficient aussi d’une assistance pour commencer leur nouvelle vie dans un environnement étranger. Paula se souvient bien de l’un d’eux. Un jeune Maghrébin était venu seul dans leurs locaux, et il était clair qu’il traînait avec lui tout un lot de problèmes. Diagnostiqué séropositif, il avait également une sérieuse addiction à la drogue. En raison de son vécu, il a eu dans un premier temps de la peine à s’adapter et à accepter de l’aide. Pourtant, grâce à la stabilité apportée par l’équipe, il a peu à peu repris confiance et réussi à surmonter ses soucis. Aujourd’hui, il vit même de façon autonome. «Ce sont des moments comme celui-ci qui rendent mon travail si particulier», confie Paula, même si ce dernier n’est pas toujours facile. Mais elle apprécie la diversité, l’ambiance internationale et l’ouverture sur le monde de son quotidien professionnel. Toutefois, ce sont surtout les personnes rencontrées et leurs histoires ainsi que le fait qu’elle et ses collègues arrivent toujours à faire tourner la roue du destin dans le bon sens qui lui sont le plus précieux.