du magazine de de la jeunesse ready for red cross

Coup d’œil dans les coulisses de l’Energy Air

40 000 personnes devant la scène. Et combien derrière? Cette année encore, des milliers de fans ont écrit, voté et appelé pour tenter de gagner un billet pour l’Energy Air. Depuis trois ans, la Croix-Rouge suisse est partenaire caritatif de l’événement dans le but d’unir musique et humanité. Lors de l’édition 2018, j’ai eu la chance de pouvoir jeter un œil dans les coulisses: que se passe-t-il derrière la scène?

de Larissa Werren, 21 ans, CRJ lucerne

J’attends les personnes qui me chaperonneront sur le côté droit de la scène, juste devant l’agent de sécurité. Une multitude de pensées tournent dans ma tête et j’imagine tout ce qui peut se tramer derrière la scène. Lorsque deux collaboratrices de la Croix-Rouge suisse (CRS) et une responsable d’Energy viennent me chercher, je me dis que je touche enfin au but: à moi le backstage!

Le calme avant la tempête

Les lieux me semblent d’abord étonnamment calmes: je ne vois que peu de gens, mais découvre en revanche un amoncellement de câbles proprement hallucinant. Nous nous promenons quelques minutes et découvrons la structure de la scène sous un tout autre angle. Une multitude de hamacs sont accrochés entre les poteaux, et alors que je m’apprête à demander ce qu’ils font là, la collaboratrice d’Energy devance ma question: «Les monteurs se reposent ici pendant le concert. Dès que le concert est fini, ils commencent tout de suite à tout démonter.» Dormir durant le concert en dépit des décibels, puis se remettre à la tâche sitôt les spectateurs partis? Chapeau!

Nous poursuivons la visite des lieux et rejoignons un petit podium. On m’invite à grimper dessus. Quelque peu désorientée, je m’exécute: ma tête se retrouve dans une sorte de coupole de verre au milieu de la scène et tous les artistes dansent autour de moi. La collaboratrice d’Energy m’explique gentiment: «La trappe est en verre à glace. Tu peux voir au travers et avoir l’impression de faire partie du spectacle, mais les spectateurs ne te voient pas.» Cool!

Le rapper Nemo au Salvador
Agé de 18 ans, le rapper biennois Nemo a remporté l’édition 2017 de l’Energy Music Award. En tant que lauréat, il s’est engagé à soutenir la CRS pendant au moins une année. C’est ainsi qu’il a visité au Salvador nos projets destinés à la jeunesse. Il y a rencontré Daniel José Lopez Huezo, un bénéficiaire des projets de la CRS. Les deux jeunes hommes se sont présenté leurs chansons de rap et se sont produits ensemble lors d’une fête. «Je n’oublierai jamais ma rencontre avec Daniel, et j’ai énormément appris des jeunes au Salvador», témoigne la jeune star impressionnée.
Nemo Mettler, Musiker, besucht in El Salvador Bildungs- und Freizeitprogramme des Schweizerischen Roten Kreuzes.

Dans le vif du sujet

Nous nous dirigeons à présent vers la zone backstage. Nous empruntons un petit pont en acier et nous retrouvons soudain dans une véritable ruche. L’ambiance me semble assez chaotique et je perds vite tous mes repères. Je n’aurais jamais pensé trouver ici tant de monde et une telle effervescence: stars accompagnées de leur manager et de leurs amis, journalistes, photographes, organisateurs, techniciens et bien d’autres encore. Heureusement, chacun porte un badge précisant sa fonction comme «Artiste», «Collaborateur NRJ» ou «Média». Une chance qui m’évitera peut-être de me retrouver à côté d’une méga star sans le remarquer, ce qui serait quand même un gros manque de bol!

Je vois tout à coup Nemo, l’ambassadeur de la CRS, qui passe à côté de moi. Il a l’air parfaitement détendu et m’est d’emblée sympathique. Surmontant mon trac, je me décide à l’aborder. Nous bavardons un peu, et bien qu’il doive monter sur scène dans moins de dix minutes, il m’accorde toute son attention. Lorsque je lui demande si nous pouvons tourner une vidéo ensemble, il me lance un «bien sûr!» retentissant assorti d’un grand sourire. Nous échangeons quelques plaisanteries et au final, j’ai non seulement obtenu ma vidéo, mais vécu aussi une authentique expérience avec une vraie star. Merci Nemo!

Ready-Freiwillige Larissa trifft am NRJ Air auf Nemo

La CRS et Radio Energy: comment tout a commencé

Depuis quelques années, la CRS s’attache à cibler davantage un public plus jeune, notre objectif étant de capter également l’attention des enfants et des adolescents. Quelles mesures pouvions-nous prendre pour y parvenir? Le partenariat conclu avec Radio Energy s’est révélé un coup de maître. L’Energy Air constitue un événement important pour la station et fournit en même temps à la CRS une occasion idéale de présenter l’action humanitaire aux jeunes et à tous ceux qui le sont restés. Les jeunes découvrent par ce biais la CRS et ce que nous faisons. Il est ainsi beaucoup plus facile de les sensibiliser aux valeurs humanitaires et d’illustrer comment notre action contribue à un vivre-ensemble respectueux et pacifique.

En combinaison avec le concert, le partenariat avec Radio Energy nous permet aussi d’avoir une meilleure visibilité sur les médias sociaux. Grâce à l’Energy Air et au rapper suisse Nemo – lauréat de l’Energy Music Award et ambassadeur de la CRS – nous gagnons des fans et des followers sur différentes plateformes comme Facebook et Instagram.