Aide d'urgence

Haïti: la CRS renforce son action suite au séisme

Suite au violent tremblement de terre du 14 août 2021, la situation en Haïti reste préoccupante. Les sans-abri se comptent par dizaines de milliers, et on déplore plus de 2200 morts. La CRS déploie dans la zone sinistrée des renforts supplémentaires spécialisés dans l’aide d’urgence. Elle s’associe à la Confédération et à la Chaîne du Bonheur pour assurer une aide matérielle et financière aux personnes en détresse.

La CRS a déployé en Haïti une équipe de réponse aux urgences spécialisée dans la logistique qui intervient ces jours pour distribuer aux sinistrés l’aide internationale acheminée par la Fédération: articles d’hygiène, couvertures, kits de cuisine, moustiquaires et jerricans. Le transport et la distribution constituent un défi logistique de taille. «Nous sommes là pour aider. Nous nous mobilisons pour que les biens de secours parviennent dans les meilleurs délais à leurs destinataires», témoigne Louis Rol, logisticien d’urgence de la CRS. 

Suite au séisme survenu le 14 août en Haïti, la CRS a déployé une équipe de cinq logisticiens d’urgence chargée de coordonner sur le terrain la distribution de l’aide. Nous avons en outre dépêché trois spécialistes supplémentaires. Parmi eux, Lauren Clarke, médecin affecté à l’hôpital de campagne de la Croix-Rouge finlandaise: «Nous sommes en train d’aménager la structure aux Cayes. La mise en service est prévue pour la semaine prochaine.» 

Après le grave tremblement de terre en Haïti, des milliers de personnes ont besoin d'aide. Les équipes d'urgence de la Croix-Rouge distribuent de la nourriture, des couvertures, des draps et des kits d'hygiène aux personnes touchées.

Depuis la catastrophe, les intervenants bénévoles et collaborateurs de la Croix-Rouge haïtienne sont mobilisés 24 heures sur 24 pour répondre à l’urgence: ils appuient les opérations de distribution ainsi que la fourniture de soins et assistent les personnes en détresse. 

La CRS déployée dans le département de Nippes 

Les activités menées directement par la CRS se concentrent sur le département de Nippes. Nos équipes y distribuent des kits d’hygiène, des aliments et des bâches à un millier de familles durement éprouvées par le séisme. Elles aménagent des points d’eau afin d’assurer à la population un accès à une eau potable et réparent des conduites endommagées. Dans une étape ultérieure, 2500 familles percevront des montants d’argent pour les trois prochains mois. Il s’agit d’un projet mené conjointement avec la Croix-Rouge allemande, la DDC et la Chaîne du Bonheur. Un grand merci aux entreprises Novartis, Allianz, AXA, aux fondations comme la Fondation Sauvain-Petitpierre et aux autorités comme le canton de Berne pour leur généreux soutien aux personnes touchées.

La CRS en Haïti 

La CRS dispose depuis 2010 d’une délégation en Haïti, où elle intervient dans les domaines de la prévention de catastrophes et de la santé communautaire. Grâce à notre équipe sur le terrain, nous étions à pied d’œuvre au moment du tremblement de terre et en mesure de prêter main-forte à la Croix-Rouge haïtienne dans le cadre de l’aide d’urgence.   

Plus de 12 000 blessés, 2200 morts, 130 000 habitations détruites ou endommagées: le bilan du séisme survenu le 14 août est lourd, et 40% de la population des zones sinistrées ont urgemment besoin d’aide. 

Situation difficile en Haïti 

Le tremblement de terre du 14 août est un nouveau coup dur pour Haïti. Le pays compte dans le monde parmi les plus exposés aux catastrophes naturelles. L’Etat insulaire est aussi en proie à l’instabilité politique, à la violence des gangs et à la pandémie de coronavirus. En outre, Haïti est à la merci de tempêtes tropicales récurrentes qui accroissent le risque d’inondations et de coulées de boue et compliquent les opérations de sauvetage et de reconstruction. La présente crise, qui se greffe sur de nombreuses autres, accroît encore la précarité qui sévit dans le pays.