Bhoutan

Une nouvelle Croix-Rouge voit le jour

Au Bhoutan, la CRS aide les habitants à mieux se préparer aux catastrophes et à améliorer leur santé. En outre, elle accompagne le processus de création de la Croix-Rouge du Bhoutan.

Le Bhoutan se trouve dans l’Himalaya, entre le Tibet (Chine) et l’Inde, le Népal et le Myanmar. Grâce à une situation économique favorable, il compte parmi les pays à revenu intermédiaire. Introduit en 2008, le Bonheur national brut a beaucoup fait parler de lui. Il n’en demeure pas moins que cet Etat enclavé d’Asie du sud-est connaît un taux de chômage élevé et de grandes disparités sociales. Depuis quelques années, il traverse une période de profonds changements sociaux. En 2006, le roi Jigme Singye Wangchuck, alors au pouvoir, a introduit la démocratie dans ce pays montagneux jusque-là fermé et permis ainsi le passage d’une monarchie absolue à une monarchie constitutionnelle. La constitution du Bhoutan est entrée en vigueur en 2008. Désormais le pays ne cesse de se moderniser, tout en s’efforçant de préserver son identité culturelle.

Celui qu’on appelle le «pays du dragon du tonnerre» vit sous la menace des catastrophes naturelles. D’une part, il est situé dans une des zones sismiques les plus actives au monde et, d’autre part, la fonte des glaciers s’accélère, provoquant le gonflement des lacs glaciaires et augmentant le risque de crues soudaines et d’inondations dévastatrices.

Fondation de la Croix-Rouge du Bhoutan

Jusqu’en mai 2017, le royaume ne comptait pas de Société de la Croix-Rouge, bien qu’il soit partie aux Conventions de Genève et se soit ainsi engagé à respecter le droit international humanitaire. A la demande du roi, la Croix-Rouge suisse (CRS), en tant que membre du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, soutient depuis 2014 la création d’une Croix-Rouge du Bhoutan qui soit indépendante et fidèle aux valeurs de la Croix-Rouge. Partenaire privilégié de l’Etat, la Société nationale aide le gouvernement à accomplir ses tâches humanitaires, à améliorer la prise en charge médicale et à prévenir les catastrophes naturelles.

La CRS accompagne la nouvelle Croix-Rouge dans ce processus, mettant à son service sa longue expérience des questions de santé et son savoir-faire en matière de prévention et de gestion des catastrophes ainsi que de mise au point de systèmes d’alerte précoce.

Mieux protéger la population grâce à la diffusion de connaissances

Afin de réduire la vulnérabilité de la population, le pays entend renforcer ses mesures de préparation aux catastrophes. A cet égard, la Croix-Rouge du Bhoutan doit soutenir le gouvernement en lui apportant son savoir-faire et en recrutant des volontaires. Spécialement formés et répartis dans l’ensemble du pays, les bénévoles constituent la force de toute Société nationale de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge.

Une bonne santé et un mode de vie sain

Malgré les efforts considérables consentis par le gouvernement ces dernières années, une partie de la population reste privée d’accès aux soins, en particulier dans les régions rurales et montagneuses. En 2016, la CRS a commencé à collaborer avec le ministère de la santé bhoutanais et à soutenir ses offres dans les districts de Wangdue Phodrang et Trashiyangtse. L’objectif est de renforcer le système de santé et d’améliorer l’accès de la population aux soins. Un aspect particulièrement important pour les futures mères, lorsque l’on sait que, pour l’heure, environ la moitié des naissances ont lieu sans sage-femme ni accompagnement médical. La CRS soutient en outre les campagnes d’information menées par le gouvernement pour promouvoir la santé, encourager une alimentation équilibrée et améliorer l’hygiène.