Emergency Response Units

Une intervention rapide et efficiente en cas de catastrophe

Quand une catastrophe majeure prive des milliers de personnes de leurs moyens de subsistance, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge réagit rapidement en dépêchant des équipes spécialisées sur le terrain. La CRS s’associe à son action par des renforts logistiques et médicaux.

Séismes, inondations, crises migratoires, épidémies, ouragans ou conflits armés: dans la gestion de catastrophes, tout est question de rapidité, d’efficience et d’adéquation aux besoins. Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge s’est doté à cette fin d’un dispositif unique d’équipes d’urgence mobiles qui peut être déployé dans les plus brefs délais. Ces intervenants entrent en scène lorsque les spécialistes locaux sont dépassés par l’ampleur d’une catastrophe ou qu’ils sont directement touchés. Dans le jargon international, ces équipes sont appelées équipes de réponse aux urgences humanitaires, ou ERU.

La composition de ces équipes de spécialistes ainsi que l’équipement utilisé sont standardisés à l’échelle internationale. Cela facilite considérablement les processus, notamment si les unités regroupent des intervenants de différents pays.

Logistique et santé, atouts de la CRS

Au sein du Mouvement international, le dispositif des équipes d’urgence mobiles a fait ses preuves. Chaque Société nationale contributrice s’est spécialisée dans une activité. Citons l’exemple de la Croix-Rouge allemande, capable d’aménager un hôpital de campagne en un temps record, ou celui de la Croix-Rouge suédoise, pourvoyeuse d’experts en hygiène. Quant à la Croix-Rouge suisse (CRS), elle s’illustre par sa compétence en logistique et en santé. Outre des logisticiens, elle mobilise en cas de catastrophe des praticiens tels que sages-femmes, pédiatres, généralistes ou infirmiers qui, en fonction des besoins, se joignent aux équipes d’urgence de ses Sociétés sœurs.

Les interventions des ERU sont coordonnées par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) qui, en cas de catastrophe, procède aussitôt à l’évaluation des besoins. Les missions peuvent durer jusqu’à quatre mois, les membres d’une ERU étant généralement relevés au bout d’un mois. Pendant la durée de l’intervention, des collaborateurs de la Société locale de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge sont formés de façon à pouvoir relayer les spécialistes internationaux après leur repli. L’équipement reste déployé dans la zone sinistrée aussi longtemps que nécessaire et sert ensuite à renforcer la capacité des habitants à faire face.

Pool de spécialistes

Les exigences à l’égard des membres des équipes d’aide d’urgences sont élevées. La CRS dispose d’un pool de spécialistes qui, après une formation initiale, se perfectionnent chaque année afin de répondre aux exigences requises par les missions d’aide d’urgence. Les membres d’une ERU doivent être mobilisables dans un délai de 48 heures.

Pour l’essentiel cependant, le personnel en question est constitué de professionnels travaillant dans le privé et, dans le cas des spécialistes de santé, à l’hôpital ou en cabinet. Ils sont mis en disponibilité par leurs employeurs respectifs le temps de leur mission.