Typhon Haiyan

Un médecin en renfort de l’équipe d’intervention d’urgence

La Croix-Rouge suisse (CRS) étend son aide d’urgence aux Philippines. Un médecin vient renforcer la délégation; il fournit ses services dans un hôpital de campagne situé sur l’île de Samar.

Six personnes au total sont à présent mobilisées aux Philippines sous la bannière de la CRS. Le médecin dépêché sur place fait partie d’un pool de spécialistes de la santé spécialement formés aux missions en cas de catastrophes. Il intervient en tant que généraliste dans un hôpital de campagne de la Croix-Rouge norvégienne sur l’île de Samar, où le passage du typhon a réduit à néant la quasi-totalité des habitations et dispensaires.

Du matériel de construction pour 34 000 personnes

La CRS étend également la distribution de biens de secours. Sur l’île reculée de Palawan, dans l’ouest du pays, des familles dont les maisons ont été détruites reçoivent des plaques de tôle, du matériel de construction et des outils pour s’ériger elles-mêmes un logement provisoire. Elles bénéficient dans le même temps d’un montant en espèces pour acheter de quoi survivre au marché local. Ce sont ainsi 34 000 personnes qui, grâce à la CRS, retrouveront un toit les protégeant de la chaleur et de la pluie.

Des camions pour le transport des biens de secours

Le déploiement logistique des secours reste difficile, notamment en raison du manque de moyens de transport. Aussi la CRS finance-t-elle trois camions pour aider la Croix-Rouge philippine à surmonter les immenses défis auxquels elle doit faire face. D’autres biens de première nécessité tels que tentes et articles ménagers sont expédiés par voie maritime.

Si l’aide d’urgence bat son plein, la planification de la reconstruction est d’ores et déjà en cours. Vu les importants dégâts causés par la catastrophe, la CRS a décidé de s’investir aux Philippines pour plusieurs années.